January 8, 2018 / 6:03 AM / 4 months ago

LEAD 2-Le pétrolier iranien toujours en flammes au large de la Chine

(Actualisé avec découverte d’un corps, 3e paragraphe)

SEOUL, 8 janvier (Reuters) - Les équipes de secours éprouvaient des difficultés lundi à contrôler le feu qui fait toujours rage sur un pétrolier transportant du brut iranien entré dans la nuit de samedi à dimanche en collision avec un navire céréalier chinois en mer de Chine orientale.

Cités par la chaîne de télévision publique chinoise CCTV, des experts craignent que le pétrolier, dont les 32 membres d’équipage, à l’exception de l’un d’eux, sont toujours portés disparus, n’explose.

Le corps d’un des membres de l’équipage a été retrouvé à bord du pétrolier, a déclaré lundi Mohammad Rastad, directeur de l’organisation portuaire et maritime iranienne, cité par l’agence de presse iranienne Isna.

L’ampleur de la marée noire n’est pas encore connue mais elle pourrait potentiellement être la pire depuis 1991, quand 260.000 tonnes de brut se sont déversés en mer au large des côtes angolaises.

Le navire était parti d’Iran pour se rendre en Corée du Sud, avec à son bord 136.000 tonnes de condensat, un brut ultra léger. Cela représente un peu moins d’un million de barils valant environ 60 millions de dollars (50 millions d’euros) sur la base des cours de brut actuels.

La marine américaine a envoyé un bateau pour participer aux recherches, qui couvrent une zone de quelque 3.600 miles carrés (12.350 kilomètres carrés), mais, dans un communiqué, elle précise n’avoir à ce stade localisé aucun des membres d’équipage du pétrolier.

Le pétrolier Sanchi, enregistré au Panama et exploité par la National Iranian Tanker Co (NITC), le premier opérateur iranien du transport pétrolier maritime, a heurté le CF Crystal samedi, à quelque 160 miles nautiques au large des côtes près de Shanghaï, avait dit dimanche le ministère chinois des Transports.

Les 21 Chinois membres de l’équipage du CF Crystal ont été sauvés.

Quatre navires de sauvetage et trois bateaux de nettoyage ont été dépêchés sur place par la Chine. La Corée du Sud a aussi envoyé un navire et un hélicoptère.

Yuna Park et Jane Chung à Séoul, Henning Gloystein à Singapour et Meng Meng à Pékin, Bozorgmehr Sharafedin à Londres; Benoît Van Overstraeten, Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below