January 2, 2018 / 7:48 AM / 8 months ago

Hyundai/Kia-Lente reprise des ventes prévue cette année

par Hyunjoo Jin et Joyce Lee

SEOUL, 2 janvier (Reuters) - Hyundai Motor et Kia Motors anticipent une croissance des ventes de 4% à 7,55 millions de véhicules cette année, ce qui témoignerait d’une lente reprise de leur performance commerciale après les déconvenues liées à l’absence de SUV sur le marché des Etats-Unis et aux tensions diplomatiques avec la Chine.

Hyundai Motor et son affilié Kia ont annoncé par ailleurs mardi qu’ils avaient vendu 7,25 millions de véhicules en 2017, bien loin de leur objectif de 8,25 millions.

Les ventes ont ainsi diminué de 7% l’an passé et c’est la troisième fois que l’objectif annuel est raté, les conducteurs chinois et américains délaissant de plus en plus les berlines pour les SUV.

Hyundai Motor a vendu 4,5 millions de véhicules en 2017, alors que son objectif était de 5,08 millions, et Kia Motors 2,75 millions au lieu des 3,17 millions visés.

“Les conditions resteront sans doute difficiles étant donné le ralentissement de grands marchés tels que les Etats-Unis et la Chine, d’une faible croissance prolongée de l’économie mondiale et du protectionnisme pratiqué par de grands pays”, explique Hyundai Motor dans un communiqué.

“L’objectif de Hyundai et de Kia cette année est plus bas que prévu; un objectif apparemment prudent, témoin d’une lente reprise en Chine et de difficultés aux Etats-Unis”, observe de son côté Kim Jin-woo, analyste de Korea Investments & Securities.

L’action Hyundai Motor a fini en baisse de 4,2% mardi en Bourse de Séoul et Kia Motors a laissé 2,1%, tandis que l’indice général a progressé de 0,5%.

Hyundai Motor compte développer son offre de SUV aux Etats-Unis et en Chine cette année mais ces nouveaux modèles, tels que le Santa Fe nouvelle version, risquent peut-être d’arriver trop tard pour avoir une réelle influence sur les ventes, pensent les analystes.

La Corée du Sud et les Etats-Unis discuteront le 5 janvier de l’accord de libre échange entre les deux pays mais le président américain Donald Trump a menacé de se retirer du pacte.

Un autre élément joue contre les constructeurs coréens: le won a inscrit un pic de plus de trois ans contre le dollar mardi, plombant les exportateur alors que les concurrents japonais bénéficient eux d’un affaiblissement du yen.

La fin des incitations fiscales à l’achat de véhicules d’entrée de gamme en Chine pourrait également jouer contre la gamme de Hyundai, riche en berlines.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below