December 22, 2017 / 11:24 AM / in 6 months

Suisse-Le recul du franc contrecarré par le retour des capitaux

ZURICH, 22 décembre (Reuters) - Les entreprises et les investisseurs ont continué de rapatrier des capitaux au troisième trimestre, montrent des données publiées vendredi par la Banque nationale suisse (BNS), qui illustrent les difficultés rencontrées par la banque centrale dans ses efforts pour affaiblir la monnaie nationale.

Les investisseurs suisses ont cédé pour l’équivalent de 2,74 milliards de francs d’avoirs à l’étranger et les entreprises helvètes ont rapatrié pour 23,60 milliards de francs d’investissement à l’étranger au cours du trimestre.

La BNS a souligné que la volonté des résidents suisses de rapatrier des fonds contribuait à alimenter la vigueur du franc suisse, qui elle même freine à la fois la croissance d’une économie très dépendante de l’export et celle de l’inflation en déprimant les prix à l’importation.

“Nous ne constatons pas vraiment en ce moment un accroissement de la volonté des investisseurs suisses d’investir à l’étranger, d’acheter des dollars ou des euros”, a déclaré la semaine dernière le président de la BNS Thomas Jordan.

Bien que le franc suisse se soit déprécié de près de 8% contre l’euro depuis le début de l’année, la BNS s’est engagée à maintenir une politique monétaire très accommodante pour lutter contre la valorisation “élevée” du franc suisse.

“Nous avons eu cette dépréciation du franc suisse mais cela était principalement dû à la diminution du risque en dehors de la Suisse”, avait ajouté Thomas Jordan, en référence au statut de valeur refuge de la devise.

“Il y a toujours un potentiel pour que les investisseurs aillent à l’étranger et retrouvent de meilleures opportunités en termes de rendement financier qu’en Suisse”, avait-il ajouté.

L’excédent des comptes courants suisses s’est contracté au troisième trimestre à 13 milliards de francs avec le recul de l’excédent commercial.

Mais les perspectives de l’économie suisse restent favorables, le baromètre conjoncturel de l’Institut d’études économiques KOF s’établissant en décembre au plus haut depuis juin 2010. (Marc Joanny pour le service français, édité Wilfrid Exbrayatpar)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below