December 21, 2017 / 2:53 PM / 6 months ago

BOURSE-Genfit grimpe, Roth très optimiste sur le traitement elafibranor

PARIS, 21 décembre (Reuters) - Genfit grimpe jeudi en Bourse dans le sillage d’une note de Roth Capital Partners, qui entame son suivi sur le titre de la biotech française avec une recommandation à l’achat en soulignant le potentiel du traitement elafibranor développé par le groupe contre la NASH.

L’action, qui évoluait pratiquement à l’équilibre, a bondi à la parution de la note et prend 9,82% à 24,26 euros à 15h51, la plus forte hausse de l’indice parisien SBF 120, en légère hausse au même moment (+0,16%).

L’intermédiaire fixe pour Genfit un objectif de cours à 12 mois de 116 euros, soit une progression de 527% sur le cours de clôture de mercredi à 22,09 euros.

L’action Genfit a pris 12,85% depuis le début de l’année, à comparer à un gain de 11,52% pour le SBF 120.

La NASH est une maladie hépatique qui touche 5% des Américains, ce qui ferait d’un traitement un potentiel “blockbuster”.

Genfit est en concurrence sur ce secteur avec plusieurs laboratoires, notamment les américains Intercept et Allergan.

“Genfit est à la pointe dans le développement de la NASH et est bien placé pour obtenir la première autorisation réglementaire sur ce terrain”, écrit Roth Capital Partners, en référence au traitement elafibranor que développe le laboratoire français.

“Dans la course à (un traitement de) la NASH, nous voyons elafibranor en première position”, lit-on dans la note de l’intermédiaire.

Genfit a annoncé fin septembre une perte nette de 22,6 millions d’euros au premier semestre, creusée par rapport à -12,7 millions d’euros un an plus tôt.

Le groupe avait alors fait état d’une accélération très significative de l’étude de phase 3 d’elafibranor, baptisée Resolve-it.

Cette étude “continuera de s’amplifier au second semestre, avec comme objectif d’avoir terminé le recrutement des environ 1000 patients de la première phase vers la fin du premier trimestre 2018”, écrivait Genfit dans un communiqué.

Le laboratoire a fait savoir le 22 novembre qu’une revue positive lui permettait de continuer l’essai Resolve-it.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below