December 21, 2017 / 11:48 AM / 9 months ago

LEAD 1-Le projet d'achat d'un A319neo présidentiel gelé-Elysée

(Actualisé avec contexte, précisions)

PARIS, 21 décembre (Reuters) - Le projet d’achat d’un Airbus A319neo présidentiel, envisagé sous le quinquennat de François Hollande après une panne de son A330, a été gelé par Emmanuel Macron à son arrivée au pouvoir, le temps de mener une étude sur “les coûts et les contraintes” des déplacements de l’exécutif, a indiqué jeudi l’Elysée.

Selon la Tribune, le chef de l’Etat souhaitait “s’offrir son Air Force One” d’une valeur estimée entre 130 et 150 millions d’euros mais aurait décidé, face à la polémique soulevée mercredi par le vol Tokyo-Paris du Premier ministre Edouard Philippe, de reporter la commande de l’appareil.

“Il existait un projet d’achat d’un A319 par les équipes précédentes”, a-t-on indiqué à l’Elysée. “En mai, quand Emmanuel Macron est arrivé, il a mis en stand-by le projet et il a décidé avec le gouvernement de lancer le mois dernier une étude approfondie des coûts et des contraintes des déplacements réalisés par les membres du gouvernement et par le président, car nous disposions de six mois d’expérience”

“A l’issue de ce travail, qui va durer encore plusieurs semaines, toutes les solutions qui permettront d’améliorer les déplacements présidentiels et gouvernementaux seront étudiées”, a-t-on ajouté.

La réflexion sur l’acquisition d’un A319neo avait été lancée après la panne de l’A330 présidentiel de François Hollande en février 2016 à Lima, contraignant le chef de l’Etat à prendre un Falcon pour poursuivre sa tournée diplomatique.

Acheté d’occasion en 2010 à Air Caraïbes, l’A330 avait été transformé en avion VIP, alimentant l’image d’une présidence “bling-bling” accolée à Nicolas Sarkozy. L’opposition avait notamment dénoncé le luxe de l’appareil, surnommé “Air Sarko One” et dont l’achat et l’aménagement ont coûté 176 millions d’euros.

A son arrivée au pouvoir en 2012, François Hollande avait fait valoir que l’avion existait et écarté l’idée de le “mettre au rebut”.

Un A319neo coûte 99,5 millions de dollars au prix catalogue. Sa version privée peut transporter huit personnes et parcourir 12.500 km ou voler 15 heures sans interruption. (Marine Pennetier, avec Tim Hepher, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below