December 18, 2017 / 7:43 AM / 7 months ago

Thai Beverage unique candidat au rachat de Sabeco

par Mai Nguyen et Anshuman Daga

HANOÏ/SINGAPOUR, 18 décembre (Reuters) - Thai Beverage est le seul candidat a avoir soumis une offre d’achat de la totalité des actions proposées par l’Etat vietnamien dans le cadre de la privatisation pour un montant de près de cinq milliards de dollars (4,25 milliards d’euros) de Sabeco , le premier brasseur du pays.

La jeunesse de la population vietnamienne et une économie en plein essor étaient censées faire de Sabeco un actif intéressant pour les brasseurs internationaux désireux de se développer en Asie du Sud-Est, mais un prix minimum élevé et le plafonnement de la participation imposé aux investisseurs étrangers semblent avoir découragé les acquéreurs potentiels.

Le ministère du Commerce a déclaré dimanche dans un communiqué que Vietnam Beverage, filiale locale de Thai Beverage, s’était inscrit pour participer à la vente aux enchères de Sabeco, au cours de laquelle l’Etat compte céder près de 54% du capital du brasseur.

Dans un avis publié à la Bourse de Singapour dimanche soir, Thai Beverage a déclaré que sa filiale avait envoyé le formulaire d’inscription pour participer à l’appel d’offres.

“Le prix de l’offre de Vietnam Beverage ne sera finalisé et notifié au ministère (...) que le 18 décembre 2017”, a indiqué Thai Bev.

Le gouvernement a fixé un prix de vente minimum de 320.000 dongs (11,97 euros) par action pour Saigon Beer Alcohol Beverage Corporation (Sabeco), dont le cours en Bourse a presque triplé à 309.200 dongs depuis sa première cotation il y a un an.

Des sources avaient dit à Reuters au début du mois que Thai Bev, contrôlé par le magnat Charoen Sirivadhanabhakdi, apparaissait comme un candidat bien placé car il connaît bien le système vietnamien et voit en Sabeco la clé de son développement en dehors de son marché intérieur.

La participation des groupes étrangers dans cette adjudication spécifique est plafonnée à 39%, 10% du capital de Sabeco étant déjà aux mains de non résidents. Les candidats locaux peuvent en revanche acquérir une participation majoritaire allant jusqu’à 54%. Le néerlandais Heineken de son côté détient 5% du brasseur.

Citant des sources proches du dossier, Reuters avait rapporté le 10 décembre que des grands brasseurs comme Thai Beverage, Anheuser-Busch InBev, Kirin Holdings <2503.T<, Asahi Group Holdings et San Miguel étaient intéressés par Sabeco.

“Il y a un décalage entre ce que le gouvernement veut réaliser et la manière dont les brasseurs internationaux perçoivent cette vente aux enchères”, a déclaré une source proche du dossier.

“Lors d’une enchère traditionnelle, les candidats savent à l’avance quelle participation ils vont détenir au final et enchérissent en conséquence”, a expliqué la source.

Contrairement aux ventes aux enchères sur les marchés développés, où les candidats en lice sont éliminés au fur et à mesure des différents tours et où les offres peuvent être ajustées, dans le cas de Sabeco, les investisseurs doivent soumettre dans une enveloppe scellée une offre unique pour un nombre spécifique d’actions suivant des enchères à un seul tour.

Sur la base du prix minimum demandé par le gouvernement pour une participation de 54%, le PER de Sabeco est de l’ordre de 36, alors qu’il tourne autour de 15 pour certains des plus grands brasseurs de la planète, selon des données de Reuters. (avec Chayut Setboonsarng à Bangkok; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below