December 17, 2017 / 2:12 PM / 6 months ago

Ryanair offre de rencontrer les pilotes irlandais avant la grève

DUBLIN, 17 décembre (Reuters) - Ryanair a proposé de rencontrer les pilotes irlandais avant mercredi, date à laquelle leur syndicat a appelé à la grève, cherchant ainsi à lever la dernière menace de perturbations de vols pendant les fêtes de fin d’année.

Ryanair a effectué un virage à 180 degrés vendredi en annonçant son intention de reconnaître les syndicats de pilotes, une première dans l’histoire de la compagnie aérienne à bas coûts, fondée il y a 32 ans.

Deux autres syndicats de pilotes - l’italien Anpac et le portugais Spac - ont suspendu leur appel à la grève après cette annonce, mais le syndicat irlandais Impact, qui abrite Ialpa, le syndicat des pilotes de lignes, qui a déposé un préavis de grève pour le 20 décembre, a demandé à voir d’urgence la direction.

Impact a déclaré samedi qu’une réunion mercredi interviendrait trop tard pour empêcher l’arrêt de travail de 24 heures prévu le jour même, à la suite de quoi, samedi soir, Ryanair a proposé d’avancer la réunion à mardi.

“Ryanair a proposé de rencontre Impact/Ialpa et leur comité de pilotes de Ryanair mardi si cela leur convient mieux”, a dit de directeur opérationnel du groupe, Peter Bellew, dans un communiqué posté sur son compte Instagram.

Un porte-parole d’Impact a déclaré que le syndicat était prêt à rencontrer la direction de Ryanair à tout moment. “Une fois que nous nous serons rencontrés, nous pourrons prendre une décision quant à un report de l’action syndicale”, a-t-il dit.

Peter Bellew a ajouté que le syndicat allemand Vereinigung Cockpit avait accepté de rencontrer Ryanair mercredi, pour discuter de la reconnaissance du syndicat.

Il a précisé que Ryanair avait proposé de rencontrer le syndicat portugais Spac le 21 décembre et que les syndicats britannique Balpa et italien Anpac avaient accepté de rencontrer Ryanair début janvier. “Poursuivons nos discussions. Ramenez les gens tranquillement chez eux pour Noël”, a-t-il ajouté.

Les pilotes se sont mobilisés à la suite de l’annonce choc en septembre de l’annulation de 20.000 vols en raison de cafouillages dans les tableaux de services. Ils dénoncent un climat de travail déplorable et une grave pénurie de personnel, ce que la direction dément, assurant en outre fournir parmi les meilleurs salaires et conditions de travail du secteur.

Le refus du directeur général Michael O’Leary d’admettre les syndicats a été l’un des fondements du modèle à bas coûts de Ryanair, passée en quelques décennies du statut du petite compagnie locale au numéro un en Europe en trafic passagers. (Conor Humphries, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below