December 15, 2017 / 10:44 PM / 4 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street finit en hausse, vote de la réforme fiscale en vue

* Le Dow prend 0,58%, le S&P-500 gagne 0,90% et le Nasdaq 1,17%

* Les républicains finalisent le projet de réforme fiscale

* Dix des 11 secteurs du S&P-500 dans le vert

* Techs, financières et santé en tête

* CSX Corp lâche 7,64%

* Le dollar monte (Actualisé avec autres actifs)

par Sinead Carew

NEW YORK, 15 décembre (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse vendredi, avec des records à la clé pour les trois grands indices, à nouveau soutenue par les espoirs de voir aboutir le projet de réforme fiscale.

Les négociateurs républicains au Congrès des Etats-Unis ont mis la touche finale à la réforme fiscale voulue par Donald Trump et en publieront les détails vendredi.

Une disposition en faveur des ménages ayant des enfants a notamment été modifiée, permettant d’emporter le soutien de deux sénateurs républicains sceptiques, Marco Rubio et Bob Corker.

La réforme, qui propose d’abaisser le taux d’imposition des entreprises de 35 à 21%, devrait être votée à la Chambre et au Sénat la semaine prochaine. Le président américain souhaite que le texte puisse être promulgué avant Noël.

“Les investisseurs pensent que la réforme fiscale se fera. Je ne pense pas que les Républicains vont laisser le projet de côté, ils ont parcouru du chemin”, relève Brent Schutte, responsable de la stratégie d’investissements chez Northwestern Mutual Wealth Management.

“La réforme fiscale fait bouger le marché à court terme, mais les fondamentaux, qui sous-tendent le marché, même sans réforme fiscale” donnent confiance aux investisseurs”, ajoute-t-il.

L’indice Dow Jones a gagné 143,08 points, soit 0,58%, à 24.651,74. Le Standard & Poor’s 500, plus large, a progressé de 0,90% à 2.675,81 et le Nasdaq Composite a pris 1,17% à 6.936,58.

Sur la semaine, le Dow a gagné 1,32% et le S&P-500 0,91%, les deux indices enchaînant leur quatrième hausse hebdomadaire consécutive. Le Nasdaq a gagné lui 1,41% et signe sa première progression hebdomadaire après deux reculs d’affilée.

Dix des onze compartiments du S&P-500 ont fini dans le vert, le secteur de l’énergie terminant lui quasiment à l’équilibre (-0,03%).

LES FINANCIÈRES REGAGNENT DU TERRAIN

En tête, le secteur de la technologie a progressé de 1,24%. Plus forte hausse du Dow, Intel a bondi de 3,00%, devant Microsoft, qui a pris 2,55%.

Juste derrière, le compartiment de la santé s’est octroyé 1,17%, Pfizer, Medtronic <MDT.N, Thermo Fisher , Express Scripts et Abbvie affichant des gains de plus de 2%.

Les valeurs financières, qui avaient souffert jeudi, affichent un gain de 1,04%. JPMorgan Chase a pris 1,41%, Goldman Sachs 0,66%.

Aux valeurs, Oracle a abandonné 3,76%. Si l’éditeur de logiciels a publié des bénéfices et un chiffre d’affaires trimestriels supérieurs aux attentes, la croissance de son activité d’informatique dématérialisée (cloud) a déçu les analystes.

CSX, PLUS FORTE BAISSE DU S&P-500

Le distributeur Costco Wholesale a progressé de 3,32 % après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe a largement contribué à la hausse de 1,12% du secteur des biens de consommations essentiels

La société de transport ferroviaire CSX Corp a chuté de 7,64%, plus forte baisse du S&P-500. L’entreprise a fait savoir que son président-directeur général, Hunter Harrison, nommé en mars dernier, prenait un congé maladie pour des raisons qui n’ont pas clairement été expliquées alors que le plan de redressement mis en place pour réduire les coûts et accroître la rentabilité est très critiqué.

Quelque 10,7 milliards de titres ont changé de mains sur les différentes plates-formes américaines, à comparer à une moyenne de 6,73 milliards sur les 20 dernières séances, soit le volume le plus élevé depuis un an.

LE DOLLAR EN HAUSSE

Sur le marché des changes, le dollar a profité du regain d’espoir sur le vote de la réforme fiscale ainsi que de débouclages de positions après les réunions de politique monétaire des derniers jours et avant les congés de fin d’année.

Le billet vert s’est apprécié de 0,4% face à un panier de référence et de 0,21 % face à l’euro, qui est revenu à 1,1752 dollar après être remonté en matinée à 1,1812 dollar.

Du côté des Treasuries, l’heure était de nouveau à l’aplatissement de la courbe des taux: l’écart de rendement entre les titres à cinq et 30 ans est tombé à 53,5 points de base, son plus bas niveau depuis octobre 2007, contre 56,6 points jeudi.

Les cours du pétrole sont restés eux en deçà de leurs plus hauts de deux ans inscrits ces derniers jours sur le Nymex, toujours soutenus par l’impact de la fermeture de l’oléoduc Forties de mer du Nord, qui sert de référence au calcul du prix du Brent.

Avec Rama Venkat Raman et Sruthi Shankar; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below