December 15, 2017 / 5:38 PM / 10 months ago

LEAD 1-Le 10 ans portugais sous l'italien, une première depuis 2010

(Actualisé avec commentaire, données actualisées)

LONDRES, 15 décembre (Reuters) - Le rendement des obligations d’Etat portugaises à dix ans est brièvement repassé vendredi sous son équivalent italien pour la première fois depuis près de huit ans, le marché anticipant un possible relèvement de la note souveraine de Lisbonne qui permettrait au pays de réintégrer de grands indices de référence.

Fitch Ratings, qui note pour l’instant le Portugal BB+ avec une perspective positive, doit annoncer sa décision en fin de journée, après la clôture des marchés financiers.

Standard & Poor’s a déjà relevé sa propre note le 15 septembre à BBB-, réintégrant ainsi le Portugal dans la catégorie d’investissement (investment grade, dont BBB- est l’échelon le plus bas).

La plupart des grands indices obligataires, comme le Markit iBoxx ou le Bloomberg-Barclays, prennent comme référence la moyenne des notes de Moody’s, Fitch et S&P.

L’intégration dans ces indices se traduirait aussi par l’accroissement du nombre d’investisseurs susceptibles de traiter la dette portugaise car un certain nombre d’entre eux n’achètent que des titres notés en catégorie “investment grade” (non spéculative) par au moins deux des grandes agences.

En fin de journée sur les marchés européens, le rendement à dix ans portugais s’affichait à 1,866% après être brièvement tombé en séance à 1,76%, son plus bas niveau depuis avril 2015 et sous son équivalent italien pour la première fois depuis début 2010 selon les données Tradeweb.

Les emprunts d’Etat portugais figurent parmi les meilleures performances du marché européen de la dette souveraine en 2017, grâce au redressement notable de la situation économique et à l’amélioration de la situation financière du pays.

“Les obligations d’État portugaises ont généré des rendements comparables à ceux des actions en 2017”, note Deutsche Asset Management, jugeant que les efforts fournis par le pays “portent clairement leurs fruits aujourd’hui”.

“Les prix des obligations d’État portugaises ont donc grimpé: les titres à échéance 2026 ont par exemple progressé de 18% en 2017. En y ajoutant les détachements de coupons, la performance s’est élevée à plus de 20%. Joli score pour un investissement obligataire”, ajoute Holger Kindsgrab, co-directeur du pôle Taux chez Deutsche AM.

Dans ses dernières prévisions économiques, la Commission européenne table sur une croissance de 2,6% cette année au Portugal, contre 1,5% seulement pour l’Italie, et sur un déficit budgétaire limité à 1,4% du produit intérieur brut (PIB) pour Lisbonne, contre 2,1% pour Rome.

Les titres souverains italiens souffrent principalement des incertitudes liées aux élections législatives qui doivent avoir lieu au plus tard en mai prochain.

Rien que cette semaine, le rendement italien à dix ans a augmenté d’environ 12 points de base, sa plus forte hausse depuis juillet.

* Les rendements à 10 ans italien et portugais depuis 2007:

Dhara Ranasinghe, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below