December 15, 2017 / 8:43 AM / 7 months ago

Ryanair reconnaît un syndicat de pilotes pour éviter une grève

DUBLIN, 15 décembre (Reuters) - Ryanair a annoncé vendredi son intention de reconnaître un syndicat de pilotes, une première dans l’histoire de la compagnie aérienne à bas coûts, fondée il y a 32 ans, qui espère ainsi éviter une grève des pilotes, qui serait également une première, programmée dans la journée.

Le refus de Michael O’Leary, directeur général du transporteur aérien irlandais, d’admettre des syndicats a été l’un des fondements du modèle à bas coûts de l’entreprise, passée en quelques décennies du statut du petite compagnie locale en numéro du secteur en Europe en termes de trafic passagers.

“La reconnaissance des syndicats constituera un changement significatif pour Ryanair mais nous avons déjà été capables par le passé de changements radicaux”, déclare Michael O’Leary, cité dans un communiqué.

“Nous espérons et partons du principe que nous nous mettrons d’accord avec nos pilotes sur ces structures au début de la nouvelle année.”

S’exprimant dans la foulée de Michael O’Leary, le directeur des ressources humaines de Ryanair Edward Wilson a dit s’attendre à ce que la grève des pilotes soit annulée, notant que la reconnaissance du syndicat était l’enjeu mouvement social.

Il a également noté ne pas s’attendre à une hausse des coûts de l’entreprise du fait de cette reconnaissance.

Les pilotes employés directement par Ryanair en Irlande et adhérents du syndicat irlandais des pilotes IALPA avaient déposé mardi un préavis de grève pour le 20 décembre.

Les pilotes de la compagnie à bas coûts sont mobilisés depuis l’annonce choc en septembre de l’annulation de 20.000 vols en raison de cafouillages dans les tableaux de services.

Dans le sillage des pilotes employés en Irlande, des pilotes au Portugal ont également déposé un préavis de grève pour le 20 décembre tandis qu’en Italie, des pilotes et du personnel au sol prévoient une grèye de quatre heures ce vendredi.

Vers 08h40 GMT, le titre Ryanair perdait 0,88% à 16,25 euros alors que l’indice regroupant les valeurs européennes liées au transport aérien et au tourisme était stable. (Conor Humphries, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below