December 14, 2017 / 3:01 PM / 9 months ago

LEAD 1-Poutine s'en prend aux adversaires de Trump et salue ses "réussites"

par Vladimir Soldatkin et Jack Stubbs

MOSCOU, 14 décembre (Reuters) - Les adversaires de Donald Trump alimentent une paranoïa à l’égard des services de renseignement russes, a estimé jeudi Vladimir Poutine, lors de sa conférence de presse annuelle.

Le président russe, qui briguera un quatrième mandat le 18 mars, s’est toutefois dit convaincu de l’amélioration à terme des relations bilatérales et a salué les réalisations de son homologue américain.

“Ce n’est pas à moi d’évaluer le travail du président. C’est aux électeurs, au peuple américain (mais) nous avons objectivement assisté à des réussites majeures, dans le peu de temps qu’il a passé à son poste. Voyez la croissance des marchés. Cela alimente la confiance des investisseurs à l’égard de l’économie américaine”, a-t-il expliqué.

L’amélioration des relations avec Moscou, au plus bas depuis la guerre froide, faisait partie des promesses de campagne du président des Etats-Unis, mais elles se sont encore dégradées avec l’affaire des ingérences russes dans la présidentielle américaine de novembre et des soupçons de collusions entre le Kremlin et l’équipe de campagne de Donald Trump, qui fait l’objet d’une enquête parlementaire.

“Tout cela a été inventé par des adversaires de Donald Trump pou discréditer son travail. Les gens qui font cela nuisent à la politique intérieure des Etats-Unis”, a assuré Vladimir Poutine.

L’affaire, a-t-il estimé, a certainement limité la marge de manœuvre du président américain concernant le réchauffement des relations bilatérales.

“Il faut lui demander s’il le souhaite (toujours) ou s’il y a renoncé. J’espère qu’il le souhaite. Nous allons normaliser nos relations et nous allons les développer et surmonter les menaces communes”, a promis le chef de l’Etat russe, citant le Proche-Orient, la Corée du Nord, la lutte antiterroriste, le réchauffement climatique et la prolifération des armes non conventionnelles.

“BEAUCOUP DE MÉCONTENTS”

Sur le plan intérieur, Vladimir Poutine a estimé qu’il ne ferait face en mars à aucun adversaire crédible. “L’important n’est pas seulement de faire du bruit sur les places publiques et de critiquer le régime mais de faire des propositions pour améliorer les choses”, a estimé le président.

Au pouvoir depuis 17 ans, en tant que président ou en tant que Premier ministre, Vladimir Poutine est régulièrement accusé de vouloir contrôler la presse et la justice pour faire taire ses détracteurs.

“Bien sûr, il y a beaucoup de mécontents aujourd’hui. Mais, quand on voit ce que proposent les dirigeants de l’opposition, notamment ceux de l’opposition ‘hors système’, ça pose bien des problèmes. Il faut proposer un vrai programme auquel les gens peuvent croire”, a-t-il poursuivi, prônant l’instauration d’”un système politique équilibré dans un environnement compétitif”.

L’opposant Alexeï Navalny a aussitôt rappelé sur les réseaux sociaux qu’il avait présenté son programme cette semaine. La commission électorale l’a déclaré inéligible en raison d’une condamnation pour blanchiment d’argent.

Jugeant que le moment n’était pas encore venu de présenter son propre programme, Vladimir Poutine a toutefois promis de mettre l’accent sur le développement des infrastructures, l’éducation, la santé, les technologies de pointe et sur la hausse de la productivité et des revenus.

“Nous avons une croissance de l’économie, c’est une évidence (...) Le PIB est en hausse de 1,6%, comme la production industrielle. L’industrie automobile, l’industrie légère et l’agriculture connaissent également une bonne croissance.

“Nous avons surmonté deux chocs (économiques) : la forte chute des prix de l’énergie et les restrictions externes, les prétendues sanctions (...) Notre développement commence à reposer de plus en plus sur la demande intérieure, ce qui est essentiel pour toute économie”, a-t-il souligné. (Avec Denis Pinchuk, Christian Lowe, Maria Tsvetkova, Dmitry Solovyov, Gabrielle Tetrault-Farber, Andrey Ostroukh, Katya Golubkova, Polina Nikolskaya, Gleb Stolyarov, Oksana Kobzeva, Maria Kiselyova, Andrew Osborn; Guy Kerivel, Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below