December 14, 2017 / 12:06 PM / a year ago

GESTION 2018-Kepler Cheuvreux prévoit des turbulences et joue les défensives

* Des turbulences attendues dès le 1er trimestre

* Kepler s’attend à un ralentissement de la conjoncture

* La croissance des profits devrait aussi ralentir

* Kepler privilégie les valeurs de la consommation en Europe

PARIS, 14 décembre (Reuters) - L’année à venir ne sera pas celle de la fin de la hausse pour les actifs risqués mais elle devrait être marquée par des turbulences et par une décélération des performances, estime Kepler Cheuvreux, qui mise entre autres sur de grandes valeurs défensives en Europe.

“Le consensus n’intègre aucune menace importante pour les actifs risqués à ce stade. Il extrapole la hausse des actions pour 2018 mais se protège en disant que les problèmes apparaîtront au fur et à mesure que l’on avancera dans l’année. Nous pensons que les problèmes arriveront bien plus tôt qu’anticipé, dès le premier trimestre”, explique Christopher Potts, directeur de la recherche économique et stratégique de l’intermédiaire, dans une étude publiée jeudi.

Disant s’attendre à ce que 2018 soit une année de “décélération cyclique”, il explique prévoir entre autres une sous-performance des matières premières, jugeant que leur rebond de 2016-2017 constitue une simple “parenthèse”.

“La sous-performance des matières premières l’an prochain devrait marquer le retour de la surperformance des actifs liés à la consommation sur les marchés actions, notamment en Europe”, poursuit-il. Kepler Cheuvreux prévoit donc de renforcer ses positions sur les valeurs de consommation non-contrainte.

Kepler Cheuvreux prévoit pour l’an prochain une décélération de la croissance des bénéfices, entre 5% et 8%, soit un rythme proche de la tendance de long terme, contre environ 15%-16% cette année.

Selon son scénario, les perturbations à venir sur les marchés financiers pourraient conduire la Réserve fédérale américaine à reporter la normalisation de sa politique monétaire, avec pour conséquence une hausse de l’euro face au dollar susceptible de porter la monnaie unique entre 1,25 et 1,30 dollar.

FIN DE LA CROISSANCE DES MULTIPLES AUX USA ?

L’intermédiaire table aussi sur l’arrêt de la croissance des multiples de valorisation sur les marchés américains, ainsi que sur une remontée de la volatilité.

“Les investisseurs ne doivent pas s’attendre à ce que les rendements des actions des grands marchés dépassent l’an prochain le taux tendanciel de croissance des profits de 5% à 8%”, conclut l’étude.

La sélection de grandes capitalisations européennes de Kepler Cheuvreux pour l’année à venir reconduit une partie des choix de 2017, dont AB InBev, ArcelorMittal, Atos, Essity, Generali, H&M et Novartis. Parmi les changements intervenus dans ce portefeuille, ABN Amro remplace BNP Paribas , KPN cède la place à Orange et ABB se substitue à Suez.

Le détail de l’étude par pays met entre autres en exergue l’amélioration de la situation en France, évoquant une tendance conjoncturelle “très positive” et “un potentiel de bonnes surprises” en matière de croissance.

“La France devrait devenir une destination attractive pour l’investissement des entreprises étrangères et pour les investisseurs internationaux”, estime Kepler Cheuvreux, qui note toutefois que pour que ce mouvement soit durable, “les performances économiques du pays devront s’aligner sur les espoirs qui sont en train de se matérialiser”.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below