December 13, 2017 / 8:50 PM / in 6 months

MARCHÉS-Wall Street monte, la Fed perçue comme encore accommodante (actualisé)

(Actualisé avec précisions, conférence de Janet Yellen)

NEW YORK, 13 décembre (Reuters) - Wall Street a accroissait ses gains en fin de séance mercredi tandis que les rendements obligataires américains et le dollar se repliaient, les investisseurs ayant pris note du maintien des perspectives de politique monétaire de la Réserve fédérale pour 2018 après le relèvement attendu de ses taux directeurs.

La banque centrale américaine a, sans surprise, relevé d’un quart de point la fourchette du taux d’intervention (taux des Fed funds), ramenée mercredi à 1,25%-1,50%. Mais elle a laissé inchangées ses perspectives en matière de politique monétaire pour les années à venir, malgré une accélération anticipée de la croissance de la première économie mondiale.

La Fed a ainsi dit prévoir toujours trois hausses de taux aussi bien en 2018 et en 2019, tout en revoyant en légère hausse sa prévision de croissance pour la période 2017-2020.

“La Fed est accommodante en termes de relèvement des taux pour 2018; elle prévoit seulement trois hausses et non quatre. En résumé, sa vision sur la croissance économique est légèrement moins optimiste que ce à quoi le marché s’attendait”, indique Naeem Aslam, analyste marchés chez ThinkMarkets.

A la Bourse de New York, le Dow Jones progresse de 0,47% et le S&P avance de 0,11% à 20h40 GMT, en dépit du recul des valeurs financières (-0,87%).

Sur le marché des changes, le dollar a creusé ses pertes face à un panier de devises de référence dans le sillage du repli des rendements obligataires américains.

Le rendement des emprunts d’Etat à deux ans est retombé vers 1,78% alors qu’il évoluait à plus de 1,85% avant les annonces de la Fed. Celui des Treasuries à 10 ans évolue autour de 2,35% contre 2,38% avant la parution du communiqué de la banque centrale.

Les taux américains, comme le dollar, avaient déjà nettement baissé après la publication mercredi en début d’après-midi des chiffres de l’inflation aux Etats-Unis pour le mois de novembre, qui ont fait ressortir un tassement de l’inflation sous-jacente.

Lors de sa conférence de presse, la présidente de la Fed Janet Yellen a indiqué que la faiblesse “surprenante” de l’inflation cette année était essentiellement un phénomène transitoire.

“Considérant que les risques à court terme sur les perspectives économiques sont ‘globalement équilibrés’, la Fed continuera de surveiller les données de l’inflation, mais reste convaincue que ce déficit ne doit pas se prolonger à moyen terme, compte tenu de la vigueur du marché du travail et des prévisions de croissance”, indique Sophia Ferguson, gérante taux et devises chez State Street Global Advisors. (Blandine Hénault, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below