December 13, 2017 / 2:24 PM / 8 months ago

USA-L'inflation "core" reste modeste et se tasse en novembre

WASHINGTON, 13 décembre (Reuters) - La hausse des prix à la consommation s’est accélérée le mois dernier aux Etats-Unis, conformément aux attentes, en raison d’un rebond des prix de l’essence, mais une baisse des prix des soins de santé et des vêtements a limité l’inflation sous-jacente.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a augmenté de 0,4% en novembre, après un gain de 0,1% le mois précédent, a annoncé mercredi le département du Travail. Cela porte la hausse sur un an à 2,2% après 2,0% en octobre. Ces chiffres sont conformes aux anticipations des économistes.

Hors éléments volatils que sont l’énergie et l’alimentation, l’indice des prix à la consommation dit “core CPI” a augmenté de 0,1% en novembre et de 1,7% sur un an.

Cet indice avait gagné 0,2% en octobre et sa progression annuelle avait alors été de 1,8%.

Les prix de l’essence ont augmenté de 7,3% en novembre après s’être contractés de 2,4% en octobre, tandis que les prix alimentaires sont restés stables pour le deuxième mois d’affilée.

Les prix des services de santé ont baissé de 0,1% et ceux des vêtements ont reculé de 1,3%, leur plus fort repli depuis septembre 1998.

La faiblesse de l’inflation sous-jacente n’aura pas échappé à la Fed, qui devrait probablement annoncer un relèvement de son taux directeur ce mercredi.

Certains de ses responsables s’inquiètent du fait que les facteurs qui pèsent sur l’inflation ces derniers mois persistent. Mais ils devraient trouver une raison de se réjouir dans la hausse des prix à la production au mois de novembre, la plus forte en près de six ans, telle qu’annoncée mardi.

L’inflation PCE mesurée à partir des dépenses des ménages hors alimentation et énergie, la mesure préférée de la Fed, reste toujours en deçà de son objectif de 2%.

Le dollar, stable face à un panier de devises de référence avant la publication de la statistique, s’est orienté nettement à la baisse (-0,25%). Le rendement des Treasuries à 10 ans a perdu deux points de base de 2,4% à 2,38%. Les contrats à terme sur les indices de Wall Street ont en revanche peu évolué et signalent une ouverture en très légère hausse.

La Réserve fédérale rendra son verdict à 19h00 GMT, sa présidente, Janet Yellen, prenant la parole une demi-heure plus tard. Le suspense est quasiment nul puisque la probabilité d’une hausse de taux est de 100% selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Tableau (Lucia Mutikani; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below