December 13, 2017 / 2:54 PM / 4 months ago

REACTIONS au rapport des médiateurs sur Notre-Dame-des-Landes

(Actualisé avec)

PARIS, 13 décembre (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a reçu mercredi le rapport des experts sur le projet controversé d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), qui ouvre selon lui la voie à deux options: sa construction ou le réaménagement complet de l’aéroport existant de Nantes atlantique.

Voici les principales réactions partisans et des opposants au transfert de l’aéroport.

PARTISANS DE NOTRE-DAME-DES-LANDES

* BRUNO RETAILLEAU, président du groupe LR du Sénat, sénateur de la Vendée, devant la presse à l’Assemblée nationale :

“Ce que j’attends du président de la République c’est de trancher, c’est de prendre une décision et j’attends du président de la République que cette décision soit conforme aux engagements présidentiels (...). Il a indiqué que son choix c’était de respecter le vote et de faire l’aéroport. Il a indiqué qu’il prendrait ses responsabilités pour évacuer la ZAD. Est-ce que le président de la République va capituler devant les ultra violents ? Est-ce que aujourd’hui en France le chantage à la violence peut payer ? “

* JEAN-MARC AYRAULT, ancien Premier ministre et ancien maire de Nantes :

“Comment imaginer un instant qu’on puisse supporter dans les années qui viennent un aéroport international pour tout le Grand Ouest aux portes de Nantes avec 9 millions de passagers ?”

“La solution qui est prête c’est Notre-Dame-des-Landes, elle est à distance des zones les plus urbanisées, elle ne présente pas les mêmes inconvénients pour les riverains (...) et elle prête surtout à démarrer. Il n’y en a pas d’autre qui peut démarrer tout de suite”. “Il y a urgence à décider et à agir.”

“Le rapport existe mais avec ses avantages et ses inconvénients et il n’a pas sans doute été au fond des choses, il a une tentative de vouloir faire un jugement de Salomon entre le maintien sur place ou Notre-Dame-des-Landes mais en réalité je ne suis pas sûr qu’il aide beaucoup le président de la République et le gouvernement à décider.”

* SYNDICAT MIXTE AEROPORTUAIRE DU GRAND OUEST, qui regroupe les vingt collectivités locales des Pays de la Loire et de Bretagne qui financent le projet de Notre-Dame-des-Landes, lors d’une conférence de presse

Le président du syndicat mixte aéroportuaire (SMA) du Grand Ouest a mis en garde Emmanuel Macron contre « l’impasse » que constitue selon lui le réaménagement de l’actuel aéroport;

“C’est une impasse pour le développement de notre territoire. Si on ne libère plus les 70 hectares autour de l’actuel aéroport, c’est un handicap pour le développement futur des activités aéroportuaires autour de l’usine Airbus.”

“Les médiateurs proposent de reprendre toute la procédure à zéro, avec un grand débat public, une déclaration d’utilité publique, des études… en disant que tout cela peut se faire en deux ans.”

“Un président de la République qui ne tiendrait pas compte d’un vote populaire ne pourrait pas revendiquer le rang d’homme d’Etat.”

OPPOSANTS AU NOUVEL AÉROPORT

* RESEAU ACTION CLIMAT, qui regroupe notamment Greenpeace et France nature environnement

“Pour être sincère et cohérent quant à sa volonté de lutter contre les changements climatiques comme il l’a rappelé hier au Sommet sur le climat, Emmanuel Macron n’a d’autre choix que d’abandonner le projet d’aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. En effet, l’aéroport aurait pour effet d’aggraver l’étalement urbain et les déplacements routiers et de détruire une zone humide, qui constitue un important puit de carbone et une solution pour s’adapter aux effets des changements climatiques. De plus, le transport aérien et son développement ne doivent pas être soutenus mais limités par les pouvoirs publics pour lutter efficacement contre les changements climatiques.”

* MATTHIEU ORPHELIN, député LREM de la première circonscription du Maine-et-Loire, dans un communiqué:

“Le rapport montre qu’il n’existe pas de solution parfaite. Compte tenu des éléments apportés par les médiateurs, le gouvernement peut maintenant prendre une décision éclairée mais qui demeure complexe”.

“La décision qui me paraît la plus raisonnable est d’opter pour le réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique.”

* YANN WEHRLING, écologiste, porte-parole du MoDem, lors de son point de presse hebdomadaire :

“Les premiers éléments de la mission plaident pour l’abandon complet de l’aéroport”.

* JOSÉ BOVÉ, député européen, sur Twitter:

“Pour la première fois depuis 50 ans, un rapport gouvernemental étudie sérieusement le scénario de la rénovation de l’aéroport de Nantes-Atlantique. Le bon sens doit maintenant l’emporter et le bocage revenir à l’agriculture !” (Service France, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below