December 12, 2017 / 7:42 AM / 9 months ago

LEAD 3-Unibail-Rodamco acquiert Westfield, prend pied aux USA et en GB

* Avec la dette, l’offre valorise Westfield à 24,7 mds de dollars

* Synergies annuelles estimées à 100 mlns d’euros

* Transaction en numéraire et en actions

* S&P maintient la note de crédit d’Unibail-Rodamco (Actualisé avec communiqué de S&P, contexte)

par Matthieu Protard et Byron Kaye

PARIS/SYDNEY, 12 décembre (Reuters) - Unibail-Rodamco a conclu mardi un accord pour racheter son concurrent australien Westfield pour 15,7 milliards de dollars américains (13,32 milliards d’euros), une opération qui permettra au spécialiste franco-néerlandais de s’implanter aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Cette acquisition doit aussi permettre aux deux groupes de relever les défis liés à la concurrence des géants du commerce en ligne, comme l’américain Amazon, qui contraint les centres commerciaux à se réinventer pour continuer à attirer les clients en s’adaptant aux nouveaux modes de consommation.

Westfield, qui détient et gère 35 centres commerciaux aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, est considéré comme l’un des pionniers aux Etats-Unis de la transformation des centres commerciaux en y proposant de nouveaux services, des espaces de vie et de restauration, des cinémas ou des restaurants haut de gamme. Ce que les spécialistes appellent l’”expérience shopping”.

Pour mettre la main sur Westfield, Unibail-Rodamco, issu de la fusion en 2007 du français Unibail et du néerlandais Rodamco, propose un mélange de paiement en numéraire et un apport d’actions, valorisant l’action Westfield à 7,55 dollars US.

Sur la base du cours de clôture de Westfield à la date du 11 décembre, l’offre présente une prime de 17,8%, explique Unibail-Rodamco dans un communiqué.

En incluant la dette, elle valorise Westfield à 24,7 milliards de dollars.

Pour financer la transaction, Unibail-Rodamco a conclu auprès de Deutsche Bank et Goldman Sachs un financement de 6,1 milliards d’euros pour payer ce qui servira à régler le paiement en numéraire et à couvrir une partie du refinancement de Westfield.

S&P MAINTIENT SA NOTE

Unibail-Rodamco a indiqué avoir en outre identifié environ trois milliards d’euros d’actifs à céder dans les prochaines années, sans donner plus de précision.

Pour le paiement de la transaction en actions, Unibail-Rodamco prévoit d’émettre 38,7 millions de titres, représentant 8,67 milliards d’euros sur la base de son cours de clôture lundi.

En Bourse, à la suite de l’annonce de l’accord, l’action Unibail-Rodamco s’inscrit comme la plus forte baisse du jour au sein de l’indice CAC 40, perdant 2,74% à 217,95 euros à 13h40.

“La transaction paraît chère”, estiment les analystes de Kepler Cheuvreux dans une note.

A la Bourse de Sydney, la cotation de l’action Westfield avait été suspendue dans l’attente du communiqué, affichant un dernier cours à 8,5 dollars australiens.

L’agence de notation Standard & Poor’s a décidé de maintenir la note de crédit “A” d’Unibail-Rodamco, assortie d’une perspective stable. Ses analystes estiment le groupe en mesure d’intégrer avec succès Westfield.

“Le nouvel ensemble conservera un haut taux d’occupation et des loyers stables après l’acquisition”, soulignent-ils.

SOUTIEN DES FONDATEURS DE WESTFIELD

La famille Lowy, qui a fondé Westfield, s’est engagée à voter en faveur de l’offre d’Unibail-Rodamco en l’absence d’une meilleure proposition, tout en conservant une participation significative dans le futur ensemble fusionné.

Celui-ci aura un patrimoine d’actifs immobiliers de 61,1 milliards d’euros, avec 56 centres commerciaux et une présence dans 27 grandes villes à travers le monde. Il aura un effectif combiné de 3.700 salariés.

Unibail-Rodamco conservera son siège à Paris et à Schiphol, aux Pays-Bas. Il aura aussi deux sièges régionaux à Los Angeles et à Londres, où Westfield possède ses deux plus importants centres commerciaux.

Le potentiel de synergies annuelles liées au rapprochement des deux groupes est chiffré à 100 millions d’euros, dont 40 millions au titre des synergies de revenus.

“Soixante millions d’euros additionnels (de synergies, NDLR) devraient provenir de l’optimisation des frais de structure”, souligne Unibail-Rodamco.

La clôture de l’opération est prévue au deuxième trimestre 2018.

Le communiqué :

bit.ly/2C5StrQ

Avec Blandine Henault à Paris et Sonali Paul à Melbourne, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below