December 11, 2017 / 3:16 PM / in 8 months

Poutine en Egypte, vers une reprise des vols Moscou-Le Caire

LE CAIRE, 11 décembre (Reuters) - La Russie est prête à signer cette semaine un protocole d’accord avec l’Egypte sur une reprise des liaisons aériennes directes entre Moscou et Le Caire, a annoncé lundi au Caire le ministre russe des Transports, Maxime Sokolov.

Les vols opérés par la compagnie égyptienne EgyptAir et l’Aeroflot pourraient reprendre début février entre les deux capitales, a précisé le ministre qui accompagnait le président Vladimir Poutine lors d’une visite au Caire.

Moscou a suspendu les vols commerciaux vers l’Egypte en 2015 après un attentat à la bombe contre un appareil de la compagnie russe Metrojet qui venait de quitter la ville touristique de Charm el Cheikh. Les 224 passagers et membres d’équipage avaient été tués.

Cette visite de Vladimir Poutine, qui a rencontré le président Abdel Fattah al Sissi, illustre le renforcement des liens entre la Russie et l’Egypte, deuxième principal bénéficiaire de l’aide militaire américaine après Israël.

Avant de gagner la capitale égyptienne, Vladimir Poutine, qui devait se rendre ensuite en Turquie, a fait escale sur une base russe en Syrie, où il a ordonné le retrait d’une “partie significative” des troupes russes déployées dans ce pays.

Durant sa visite au Caire, Russes et Egyptiens ont signé un accord sur le début des travaux de la centrale nucléaire de Dabaa, a rapporté la télévision égyptienne.

La compagnie russe Rosatom a précisé que cette centrale qu’elle va construire aura quatre réacteurs et coûtera 21 milliards de dollars. La construction devrait être achevée en 2028-2029.

En août dernier, les Etats-Unis ont décidé d’effacer 95 millions de dollars d’aide à l’Egypte et de repousser le versement de 195 millions supplémentaires en raison du manque de progrès enregistrés par le gouvernement du président Sissi en matière de respect des droits de l’homme et des normes démocratiques.

Washington a notamment décidé d’annuler le versement de 65,7 millions de dollars d’aide militaire et de 30 millions de dollars d’aide civile.

Fin novembre, Moscou a révélé l’existence d’un projet d’accord avec l’Egypte qui permettrait de mettre en commun les bases aériennes militaires des deux pays.

En mars dernier, Reuters a rapporté que l’armée russe avait déployé des forces spéciales sur la base aérienne de Sidi Barrani, dans l’ouest de l’Egypte, près de la frontière libyenne. La Russie a démenti cette information.

Selon le chef des forces armées américaines en Afrique, Moscou entend ainsi soutenir le général rebelle libyen Khalifa Haftar. (Patrick Markey et Maria Tsvetkova, Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below