December 11, 2017 / 4:21 PM / 8 months ago

LEAD 1-La Bourse de Johannesburg enquête sur Steinhoff

(Actualisé avec détails et enquête de la Bourse de Johannesburg)

par Tiisetso Motsoeneng et TJ Strydom

JOHANNESBURG, 11 décembre (Reuters) - L’opérateur de la Bourse de Johannesburg JSE a ouvert lundi une enquête afin de déterminer si Steinhoff avait enfreint les règles en matière de divulgation d’information, ce qui accroît la pression sur le distributeur sud-africain déjà en proie à un scandale comptable.

Steinhoff, propriétaire entre autres de Conforama en France, de Poundland au Royaume-Uni et de Mattress Firm aux Etats-Unis, a perdu 80% de sa valeur en Bourse la semaine dernière après l’annonce de la démission de son directeur général Markus Jooste et l’ouverture d’une enquête sur des irrégularités comptables.

Dans un communiqué, le JSE dit chercher à determiner s’il y a eu une quelconque violation de ses règles, notamment “une violation en lien avec les communications financières antérieures faites au public par Steinhoff International”.

L’opérateur boursier va aussi passer en revue les transactions sur le titre avant les annonces de la semaine dernière, qui ont conduit le groupe d’ameublement à reporter la publication de ses résultats.

Les volumes d’échanges sur Steinhoff, qui a une cotation principale à Francfort et secondaire à Johannesburg, ont bondi deux jours avant les annonces pour atteindre leur niveau le plus élevé depuis le 22 septembre, date à laquelle le groupe aviat dit s’attendre à ce qu’un tribunal néerlandais rejette une requête d’une ex-coentreprise qui réclamait une enquête sur les comptes de la société.

REBOND EN BOURSE

L’action Steinhoff a gagné jusqu’à 40% lundi en Bourse de Johannesburg, reprenant quelques couleurs après que le distributeur ait sollicité l’aide de ses créanciers.

Steinhoff a également engagé la banque d’investissement américaine Moelis & Co pour le conseiller et a demandé au consultant AlixPartners de “l’assister dans la gestion de la liquidité et les mesures opérationnelles”.

“Le groupe demande à tous ses créanciers un soutien continu en lien avec les facilités existantes afin de stabiliser sur le champ le financement du groupe”, lit-on dans un communiqué.

Le distributeur a repoussé d’une semaine, au 19 décembre, sa réunion annuelle des créanciers prévue à Londres.

A 15h15 GMT, le titre Steinhoff coté à Johannesbourg prenait 16,67%, recouvrant l’équivalent de 700 millions de dollars de capitalisation boursière sur les 14 milliards évaporés depuis mercredi.

A Francfort, l’action bondissait de 28% au même moment.

Le titre a profité d’achats à bon compte mais la plupart des investisseurs attendent davantage d’informations, a commenté Ryan Woods, trader chez Independant Securities.

“Ce qui est positif, c’est que Christo Wiese semble s’être engagé dans un travail de sauvetage”, a-t-il ajouté, faisant référence au premier actionnaire et président du groupe, qui assure l’intérim à la direction générale.

Christo Wiese et l’ancien directeur général Markus Jooste ont joué un rôle déterminant dans la transformation de Steinhoff en faisant de ce modeste distributeur de meubles fabriqués en Europe de l’Est un mastodonte mondial de biens d’équipement pour la maison, désormais à la lutte avec IKEA.

Voir aussi: BREAKINGVIEWS-Steinhoff is priced for unvarnished truth (Wilfrid Exbrayat et Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below