December 6, 2017 / 7:24 AM / 4 months ago

Allemagne/Indicateurs-Le consommateur aborde bien la nouvelle année

BERLIN/FRANCFORT, 22 décembre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* INDICE GFK DU MORAL DES MÉNAGES DE 10,8 EN JANVIER

22 décembre - Le consommateur allemand est d’humeur optimiste à l’approche de janvier, même si les partis politiques ne parviennent pas à former une coalition gouvernementale trois mois après les législatives du 24 septembre.

L’indice GfK du moral des ménages, calculé à partir d’un échantillon de 2.000 individus, a progressé à 10,8 à l’approche de janvier contre 10,7 le mois précédent, ce qui est conforme au consensus de Reuters.

Au-dessus de zéro, cet indicateur témoigne d’une croissance de la consommation privée et d’une contraction dans le cas contraire.

“Le consommateur allemand semble toujours avoir un bon moral à la fin de 2017”, constate Rolf Bürkl, chercheur du consultant GfK, ajoutant que l’activité économique intérieure continuera de soutenir la croissance.

Les éléments qui pourraient altérer cet optimisme sont le Brexit, les tensions avec la Corée du Nord et les futures relations commerciales avec les Etats-Unis, en raison d’un risque protectionniste, a ajouté Bürkl.

* PRIX À LA PRODUCTION +2,5% ANNUELS EN NOVEMBRE

20 décembre - Les prix à la production ont augmenté un peu moins que prévu en novembre, a annoncé mercredi l’Office fédéral de la statistique.

Leur hausse est de 0,1% d’un mois sur l’autre et de 2,5% par rapport à novembre 2016, alors que les économistes interrogés par Reuters projetaient +0,2% et +2,6% respectivement.

En octobre, ces prix avaient augmenté de 0,3% mensuellement et de 2,7% annuellement.

* L’INDICE IFO DU CLIMAT DES AFFAIRES RECULE EN DÉCEMBRE

19 décembre - La confiance des entreprises s’est détériorée de manière inattendue en décembre après avoir atteint le mois dernier un niveau sans précédent.

L’indice Ifo du climat des affaires, calculé à partir d’un échantillon de quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 117,2 en décembre après 117,6 en novembre (117,5 en première estimation). Les économistes interrogés par Reuters l’anticipaient à 117,5.

Le moral des entreprises dans l’ensemble reste relativement élevé, constate cependant Clemens Füst, le directeur de l’Ifo.

La composante des conditions actuelles s’est établie en décembre à 125,4 contre un consensus de 124,7, après 124,5 en novembre (chiffre révisé).

La composante des anticipations est ressortie à 109,5 contre 109,2 en novembre et un consensus de 110,7.

Tableau:

* BAISSE DE 0,4% DES EXPORTATIONS EN OCTOBRE

8 décembre - Les exportations ont baissé de manière inattendue en octobre, alors que les importations ont augmenté plus que prévu, réduisant l’excédent de la balance commerciale, ce qui pourrait être un signe supplémentaire d’une perte d’élan de la première économie européenne à l’entame du quatrième trimestre.

Les exportations ont reculé de 0,4% en CVS en octobre tandis que les importations, soutenues par une solide demande intérieure, ont elles progressé de 1,8%, a annoncé vendredi l’Office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 1% des exportations, et une progression de 1,1% des importations.

L’excédent commercial s’est réduit à 19,9 milliards d’euros, contre 21,9 milliards (chiffre révisé en hausse) en septembre. Il est nettement en deçà du consensus Reuters qui le donnait à 21,8 milliards d’euros.

L’excédent des paiements courant a reculé à 18,1 milliards d’euros en octobre contre 25,8 milliards en septembre, chiffre révisé en hausse.

Tableau

* BAISSE DE 1,4% DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE

7 décembre - La production industrielle a diminué contre toute attente en octobre, a annoncé le ministère de l’Economie jeudi.

Ce dernier a expliqué que les vacances du début du troisième trimestre ont largement contribué à cette contraction de 1,4% en octobre, qui fait suite à une baisse de 0,9% en septembre et à une hausse de 2,6% en août, la plus importante depuis plus de six ans.

Les économistes interrogés par Reuters projetaient une hausse de 1,0% en moyenne en octobre.

La production a fléchi dans tous les compartiments de l’industrie, à l’exception de l’énergie. La baisse est surtout notable dans les biens d’équipement, les biens de consommation, les biens intermédiaires et le bâtiment.

“La situation favorable des commandes et surtout les anticipations d’entreprises plus optimistes laissent augurer une continuation favorable de l’activité industrielle”, a observé le ministère.

Tableau:

* HAUSSE DE 0,5% DES COMMANDES À L’INDUSTRIE

6 décembre - Les commandes à l’industrie ont affiché une hausse inattendue en octobre, grâce à une solide demande hors de la zone euro, ce qui suggère que la première économie européenne va gagner de l’élan dans les mois à venir.

Elles ont augmenté de 0,5%, selon les données publiées mercredi par le ministère de l’Economie, contre une hausse de 1,2% en septembre (+1% en première estimation).

Les économistes interrogés par Reuters prédisaient en moyenne une contraction de 0,3%.

Les commandes en provenance de l’étranger ont progressé de 0,5%, grâce à une hausse de 1,6% hors de la zone euro qui a compensé un recul de 1,2% des commandes en provenance du bloc.

Les commandes en provenance d’Allemagne ont elles progressé de 0,4%.

Tableau

* Les indicateurs publiés en novembre (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below