December 4, 2017 / 3:56 PM / a year ago

GESTION 2018-Inflation et volatilité pourraient semer le trouble-Vanguard

4 décembre (Reuters) - Les performances solides des Bourses mondiales et la faiblesse persistante de la volatilité soulignent la conviction des investisseurs de la pérennité d’un environnement global de croissance modeste accompagné d’une inflation limitée, estiment les stratégistes de la société de gestion américaine Vanguard.

“Si nous sommes d’accord avec ce diagnostic économique sur le long terme, nous pensons que les risques d’un rebond cyclique à court terme sont sous-estimés”, préviennent-ils toutefois dans leurs perspectives économiques et financières pour 2018, publiées lundi.

“Les risques pour l’année à venir résident dans une possible confusion entre des tendances durables liées aux évolutions démographiques, aux changements technologiques et à la mondialisation et l’évolution du cycle économique au cours de l’année prochaine”, prévient Joseph Davis, économiste en chef de la société de gestion, dont les actifs dépassent 4.800 milliards de dollars.

“Nous anticipons un peu plus de volatilité et une accélération de l’inflation l’année prochaine accompagnées de rendements sur les actions plus faibles (...) et les probabilités de chocs inattendus pour les marchés sont élevées.”

Pour Vanguard, c’est aux Etats-Unis que le consensus risque le plus d’être mis à mal en raison d’un marché du travail déjà très tendu et qui va se tendre plus encore, poussant le taux de chômage sous les 4%.

“Cela entraînera une remontée cyclique des salaires et de l’inflation qui devrait justifier un relèvement des taux directeurs par la Réserve fédérale, au moins jusqu’à 2%, d’ici la fin 2018.

RISQUES BAISSIERS SUR LES ACTIONS

“Des anticipations de hausses de taux supplémentaires s’ensuivront inévitablement, mettant un terme à une ère de soutien monétaire extraordinaire aux Etats-Unis et conduisant les marchés à prendre en compte la possibilité de normalisations monétaires plus agressives ailleurs. Rien de cela ne correspond au statu quo.”

Pour 2018 et au-delà, Vanguard s’attend à un environnement de rendements plus faibles et de risques plus importants. “Les niveaux élevés de valorisation, la faible volatilité et des rendements obligataires à des plus bas historiques ne sont pas compatibles avec des performances robustes sur les marchés financiers sur les cinq prochaines années”, préviennent les responsables de la stratégie de la société de gestion.

A Wall Street, le rendement annualisé ne devrait ainsi pas dépasser 3% à 5% dans les dix prochaines années contre 10% au cours des 30 dernières années. Hors Etats-Unis, le rendement annualisé des marchés actions devrait être légèrement supérieur, dans une fourchette de 5,5% à 7,5%.

“Les risques baissiers sont plus élevés sur le marché actions que sur le marché obligataire, même avec une inflation plus élevée qu’attendu”, estime Vanguard.

Marc Joanny, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below