December 3, 2017 / 7:50 PM / 7 months ago

Le colis piégé de Potsdam sans doute lié à un chantage contre DHL

BERLIN, 3 décembre (Reuters) - Les autorités allemandes ont déclaré dimanche que l’enquête sur la découverte d’un colis piégé vendredi près d’un marché de Noël de Potsdam, à proximité de Berlin, s’orientait davantage vers une affaire de droit commun que de terrorisme.

Le ministre de l’Intérieur du gouvernement régional du land de Brandebourg, Karl-Heinz Schröter, a précisé lors d’une conférence de presse qu’il s’agissait sans doute d’une tentative d’extorsion de fonds visant la société de messagerie DHL, filiale de la Deutsche Post.

Il a ajouté que tout était mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de cet acte.

Le colis renfermait des pétards de forte puissance, des câbles et des clous. Il a été livré par DHL à une pharmacie de Potsdam qui a alerté la police. Le marché de Noël a aussitôt été évacué et des artificier ont neutralisé le colis au moyen d’un robot. La police estime qu’il aurait très probablement pu exploser.

D’après les enquêteurs, dans une note laissée sur le code barre du colis, les criminels ont réclamé plusieurs millions d’euros à DHL en menaçant de procéder à d’autres envois de ce genre en pleine préparation des fêtes de fin d’année, une période où les livraisons de colis sont très nombreuses.

DHL, qui a refusé de payer, recommande à ses clients de ne pas ouvrir de paquets s’ils ne reconnaissent pas l’adresse de l’expéditeur ou si elle leur semble suspecte. (Thomas Seythal; Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below