November 30, 2017 / 4:00 PM / a year ago

CHANGES-Le dollar faiblit, doutes sur la réforme fiscale US

PARIS, 30 novembre (Reuters) - Le dollar accentue son recul jeudi, permettant à l’euro de repasser la barre de 1,19 dollar, après les propos d’une sénatrice déclarant qu’elle ne voterait pas le projet de réforme de la fiscalité du Parti républicain.

Susans Collins a déclaré à des journalistes du Christian Science Monitor, qu’elle ne voterait pas le projet en raison notamment de ses préoccupations concernant les soins de santé. Elle déclare en outre que la proposition de Donald Trump de baisser à 20% la fiscalité sur les entreprises lui paraît excessive.

Le dollar, qui avait peu réagi précédemment à une série d’indicateurs économiques, a reculé assez nettement après la publication des propos de la sénatrice républicaine.

La devise américaine cède 0,32% face à un panier de devises de référence vers 15h55 GMT, permettant à l’euro de repasser la barre de 1,19 dollar, à 1,1911 (+0,55%).

“Une des explications plus technique cette fois serait un rebalancement des portefeuilles en fin de mois qui pourrait être négatif pour le dollar”, explique également Andréa Tueni, chez Saxo Banque.

“Il y a aussi une réaction tardive aux chiffres macroéconomique avec le ralentissement de l’inflation core PCE sur un an”, ajoute-t-il.

Le dollar souffre également d’un accès de faiblesse des rendements obligataires américains : le taux de l’emprunt d’Etat à 10 ans évolue autour de 2,39% après un pic à 2,4% plus tôt dans la journée.

Parallèlement, la vigueur de l’euro pénalise les Bourses européennes qui ont effacé leurs gains. Le Stoxx 600 est désormais pratiquement inchangé et le CAC 40 perd 0,12%.

Londres évolue nettement dans le rouge (-0,65%), freinée pour sa part par le net renchérissement de la livre sterling, qui a repassé la barre de 1,35 dollar pour la première fois depuis la fin septembre.

A Wall Street, la progression du compartiment énergétique permet en revanche de contrebalancer les doutes sur l’avancée du projet de réforme fiscale.

Les marchés sont très sensibles à ce dossier, la promesse de baisse d’impôts faite par Donald Trump ayant été l’un des principaux moteurs de la progression des indices boursiers depuis le début de l’année.

La commission budgétaire du Sénat américain a approuvé mardi le projet de réforme de la fiscalité du Parti républicain qui doit maintenant être présenté en séance plénière. Un ensemble d’allégements fiscaux a déjà été adopté à la Chambre des représentants. (Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below