November 28, 2017 / 6:12 PM / 8 months ago

LEAD 1-Les conditions d'un relèvement pratiquement réunies-Powell (Fed)

(Actualisé avec les propos de Powell sur la réglementation)

par Howard Schneider et Jason Lange

WASHINGTON, 28 novembre (Reuters) - La Réserve fédérale relèvera sans doute les taux d’intérêt à nouveau le mois prochain, a indiqué mardi Jerome Powell, nommé par Donald Trump à la présidence de la banque centrale.

“Les conditions d’un relèvement des taux d’intérêt lors de notre prochaine réunion sont en passe d’être réunies”, a-t-il dit de lors son audition de confirmation par la commission bancaire du Sénat.

A la question de savoir si cela signifiait que la Fed allait relever ses taux directeurs en décembre, il a répondu: “Je pense que les conditions sont propices.”

Jerome Powell, qui remplacera Janet Yellen dont le mandat prend fin en février, a ajouté que la réduction engagée de la taille du bilan de la Fed devrait s’étaler sur trois à quatre ans et il anticipe un bilan atteignant finalement 2.500 à 3.000 milliards de dollars (2.100 à 2.500 milliards d’euros).

Le bilan de la Fed représente 4.200 milliards de dollars actuellement, alimenté par une politique de rachats d’actifs conduite après la crise.

Membre du conseil des gouverneurs de la Fed, Jerome Powell, qui est âgé de 64 ans, a été désigné début novembre par le président américain pour succéder à Janet Yellen.

Powell s’est également dit favorable à un allègement de la réglementation du secteur financier, estimant qu’après des années d’enrichissement du corpus, il fallait prendre une pause et examiner ce qui avait été fait.

“Je ne dirais pas que ce que nous faisons c’est de la dérèglementation (...) il s’agit de regarder en arrière et de s’assurer que ça se tient”, a-t-il dit ajoutant que “personne n’a rien à gagner quand les banques perdent de l’argent”.

Pour lui, la Fed n’a pas à faire des incursions dans de nouveaux domaines de la réglementation et il estime que l’amélioration de la réglementation et de la surveillance depuis la crise financière de 2007-2009 a éliminé le problème du risque bancaire systémique.

“D’une façon générale, je pense que le système financier est assez solide”, a-t-il dit au Sénat. Il a ajouté, en réponse à la question d’un sénateur, qu’aujourd’hui il ne voyait pas de banque présentant un risque systémique aux Etats-Unis.

Howard Schneider, avec Lindsay Dunsmuir, Ann Saphir et Jason Lange, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below