November 28, 2017 / 12:22 PM / a year ago

Emerson Electric retire son offre sur Rockwell Automation

28 novembre (Reuters) - Le groupe industriel américain Emerson a retiré mardi son offre de 29 milliards de dollars (24,4 milliards d’euros) sur son compatriote Rockwell Automation face au refus de ce dernier d’engager des discussions.

“Nous sommes déçus que le conseil d’administration de Rockwell refuse ne serait-ce que de discuter d’une éventuelle combinaison de nos deux grandes entreprises”, déclare le directeur général d’Emerson, David Farr, dans un communiqué.

Emerson proposait de racheter Rockwell pour 225 dollars par action. Il s’agissait d’une offre améliorée par rapport à une première proposition mais Rockwell l’a de nouveau rejetée en estimant qu’elle ne le valorisait toujours pas correctement et qu’une telle fusion freinerait sa croissance.

Le titre Emerson prenait 1,2% dans les transactions avant l’ouverture à Wall Street tandis que Rockwell reculait de 2,1%.

Rockwell Automation, basé à Wilwaukee, est un leader de l’automatisation dite discrète, qui porte sur l’assemblage de composants pour automobiles, appareils domestiques et systèmes informatiques.

Emerson, basé à Saint-Louis, est lui spécialisé dans l’automatisation de la production dans les centrales et les usines, notamment dans les secteurs des mines ou du ciment. (Sanjana Shivdas; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below