November 23, 2017 / 12:47 PM / 5 months ago

BOURSE-EDF monte sur des rumeurs de restructuration

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Le titre EDF monte jeudi en Bourse en réaction à des informations de presse évoquant un projet de l’Etat français de restructuration de l’électricien français en séparant le nucléaire des autres activités du groupe.

L’action EDF prend 3,12% à 10,585 euros à 13h40, la plus forte hausse de l’indice parisien SBF 120, qui progresse au même moment de 0,51%.

Un trader renvoie sur une information de BFM TV, selon laquelle un scénario circulerait depuis des mois consistant à séparer les activités nucléaires d’EDF des activités d’énergies renouvelables et de services énergétiques.

UBS évoquait déjà mardi dans une note une telle scission, sur le modèle de celle opérée par l’allemand RWE, qui a rassemblé ses activités de gestion des réseaux et d’énergies renouvelables au sein de sa filiale cotée Innogy.

“Sans aller jusqu’à un démantèlement qui soulèverait une fronde des syndicats, l’idée consiste à isoler les 58 réacteurs nucléaires dans une structure à part, qui resterait détenue par EDF”, lit-on sur le site de BFM TV.

EDF, détenu en majorité par l’Etat français, n’a pas souhaité commenter cette information. Le ministère français des Finances n’a pu être joint dans l’immédiat.

“C’est une rumeur de marché mais elle a du sens parce que cela enlèverait une épine du pied d’EDF, dont le noeud gordien est l’endettement”, commente Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance.

“En même temps, c’est peut-être aussi purement technique. Le titre a été bien sanctionné et certains investisseurs sont à la recherche d’achats à bon compte”, ajoute-t-il.

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, avait déclaré la semaine dernière dans une interview au Financial Times qu’une réflexion était en cours sur la gouvernance d’EDF.

Le groupe, dont l’Etat détient 83,4% du capital, a récemment revu à la baisse ses objectifs 2018, en raison notamment d’une moindre disponibilité attendue de son parc nucléaire en début d’année prochaine.

Patrick Vignal et Geert De Clercq, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below