November 23, 2017 / 9:42 AM / a year ago

BOURSE-Innate s'écroule, résultats décevants pour lirilumab/nivolumab

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Innate Pharma décroche d’environ 40% jeudi à la Bourse de Paris après avoir fait état de résultats négatifs pour la combinaison de son lirilumab avec le nivolumab de Bristol-Myers Squibb contre le cancer épidermoïde de la tête et du cou.

Après avoir été réservé à la baisse à l’ouverture, l’action du groupe de biotechnologie cède 39,84% à 5,30 euros à 10h35 après avoir touché en séance un plus bas depuis fin 2013. Le titre accuse, et de loin, la plus forte baisse du SBF 120 , qui progresse au même moment de 0,16%.

Innate Pharma a annoncé dans un communiqué qu’en dépit de la tolérance de lirilumab, la combinaison de cet anticorps “notamment avec le nivolumab dans un grand nombre de patients atteints d’un cancer épidermoïde de la tête et du cou, n’a pas démontré de bénéfice évident pour les patients ni fourni de perspective de développement claire”.

Plusieurs courtiers jugent ces résultats d’autant plus décevants que cette combinaison avait montré des résultats encourageants en novembre 2016.

Les analystes de Portzamparc, dont l’objectif de cours est abaissé à 16,50 euros contre 18,30 euros, rappellent que “cette annonce fait suite aux résultats, déjà décevants, de l’essai Effikir” qui évaluait l’efficacité du lirilumab en monothérapie chez des patients âgés atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM).

“En tenant compte de ces éléments, nous avons exclu le programme Head&Neck (Tête et Cou) de notre évaluation et révisé prudemment les programmes restants impliquant lirilumab”, déclarent pour leur part les analystes de Bryan Garnier.

Ils valorisent le lirilumab à 0,75 euro par action ce qui représente 4% de leur ‘fair value’ de 18,60 euros.

Les analystes restent toutefois à l’”achat”, préférant miser sur la réussite de l’anticorps monolizumab et du candidat-médicament IPH4102, qui devraient être perçus comme de véritables vecteurs de croissance.

Les analystes de Gilbert Dupont ont ramené leur conseil à “vendre” contre “acheter” avec un objectif de cours à 7 euros contre 19,50 euros.

L’intermédiaire intègre à sa valorisation l’arrêt du développement du lirilumab dans les cancers tête et cou. Il réduit à 5% contre 30% la probabilité de succès d’arrivée sur le marché du lirilumab dans les autres indications développées par Brystol-Myers Squibb et porte le coût moyen pondéré du capital à 12% contre 10,1% en raison “d’un risque plus élevé”. (Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below