November 21, 2017 / 4:48 PM / 9 months ago

Londres ne dévoilera pas la facture du Brexit sans promesse de l'UE

LONDRES, 21 novembre (Reuters) - La Première ministre britannique ne dévoilera pas le montant de la facture qu’elle compte régler pour quitter l’Union européenne tant qu’elle n’aura pas obtenu l’assurance que les négociations vont entrer dans leur deuxième phase, selon un projet approuvé lundi par les membres de son cabinet restreint.

Theresa May a reconnu vendredi dernier qu’il restait du travail à faire pour sortir les discussions sur le divorce avec l’UE de l’impasse, alors que Bruxelles insiste pour avoir une offre financière précise début décembre, avant le sommet européen des 14 et 15 décembre.

Réuni lundi autour de la Première ministre, le “comité Brexit”, formé des principaux membres du gouvernement, s’est prononcé pour le respect des engagements pris à l’égard de l’Union, mais a décidé qu’aucun détail sur les modalités de la rupture ne serait communiqué tant que Londres n’aura pas obtenu l’engagement des négociateurs de l’UE sur l’ouverture de la deuxième phase des discussions, celle qui doit porter sur la relation future entre le Royaume-Uni et les Européens.

“Nous sommes prêts à passer à la phase 2 pour commencer à parler du futur partenariat étroit et particulier, d’un accord commercial complet avec l’UE”, a déclaré mardi Theresa May.

“Je pense que cela répond aux intérêts du Royaume-Uni et des Vingt-Sept. Je pense aussi qu’il est important que le Royaume-Uni et l’UE avancent ensemble”, a-t-elle ajouté, laissant entendre que les initiatives devaient être coordonnées.

Selon son porte-parole, aucune chiffre n’a été évoqué lors de la réunion de lundi.

La presse britannique avance mardi un montant de 40 milliards d’euros, soit le double de ses précédentes estimations de ce que pourrait être le chèque de Londres.

Côté européen, aucune exigence précise n’a été officialisée mais les chiffres qui circulent tournent autour de 60 milliards d’euros, un ordre de grandeur confirmé le mois dernier sur la BBC par le président du Parlement européen, Antonio Tajani. (Elizabeth Piper, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below