November 21, 2017 / 2:58 PM / 5 months ago

GESTION 2018-Le climat reste favorable aux actifs risqués-State Street

* State Street reste à “surpondérer” sur les actions

* La région Asie-Pacifique privilégiée, Japon en tête

* Des stratégies de protection contre le risque conseillées

PARIS, 21 novembre (Reuters) - La solidité de la croissance économique et la faiblesse de l’inflation continueront de favoriser les actions en 2018, estime State Street Global Advisors, qui met tout de même en garde contre une série de risques pesant sur les marchés mondiaux.

Le gérant d’actifs américain, pionnier de la gestion indicielle, reste à “surpondérer” sur les actions avec une préférence pour la région Asie-Pacifique, Japon en tête, et un bémol pour les Etats-Unis, où les valorisations sont très élevées et le cycle économique est très avancé.

Les actions européennes restent elles aussi recommandées mais State Street pointe cependant du doigt certaines évolutions structurelles à surveiller, notamment la perte d’élan de l’économie italienne.

“Pour la première fois, la croissance mondiale est synchronisée, aucune région du monde ne ralentissant les autres”, a déclaré mardi Richard Lacaille, directeur mondial des investissements de State Street, lors d’un point de presse.

“L’inflation est partie pour rester modeste de façon prolongée mais ce n’est pas nécessairement un problème”, a-t-il ajouté.

Des risques existent cependant, a-t-il averti en citant une possibilité de surchauffe sur le marché d’actions américain, un choc éventuel en Chine avec une contraction du crédit et les tensions géopolitiques, Corée du Nord en tête.

DES OPPORTUNITÉS SUR LA CHINE

Antoine Lesné, responsable stratégie et recherche SPDR ETF Europe, y ajoute un possible accident de politique monétaire, soit une erreur de stratégie ou de communication de la part d’une grande banque centrale.

Frédéric Dodard, directeur général délégué de State Steet France et responsable EMEA Investment Solutions Group, invite dans ce contexte les investisseurs à mettre en place des stratégies de protection.

“Il peut être judicieux de réduire la volatilité des portefeuilles et d’en ajuster la pondération”, dit-il.

State Street prédit également des opportunités sur la Chine, où la décélération de la croissance paraît maîtrisée et où l’économie est en pleine mutation, les services prenant le pas sur l’industrie.

Le gérant estime par ailleurs qu’il ne faut pas négliger les obligations mais ne recommande ni les emprunts d’Etat, ni la dette d’entreprise à haut rendement (“high yield”), invitant plutôt à aller chercher du rendement du côté de la dette émergente en monnaie locale.

Étonnamment pour un des leaders mondiaux des fonds indiciels cotés (ETF), State Street évoque par ailleurs un environnement favorable à la gestion active et au “stock-picking” en raison d’une forte disparité entre les performances des titres, notamment aux Etats-Unis.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below