November 21, 2017 / 9:07 AM / 5 months ago

RPT - LEAD 1-Enel confirme ses objectifs dans son nouveau plan stratégique

(Rajout du paragraphe sur la dette)

MILAN, 21 novembre (Reuters) - Enel a confirmé la plupart des ses objectifs financiers dans son nouveau plan stratégique 2018-2020 dévoilé mardi mais a relevé sa prévision de dividende minimal par action l’année prochaine de 33% à 0,28 euro.

L’électricien public italien compte consacrer 80% de son budget de croissance à l’Italie, la péninsule ibérique et l’Amérique du nord et centrale, tout en réduisant ses investissement en Amérique du sud, une région susceptible de connaître, à son sens, de nouveaux risques.

L’essentiel des 17 milliards d’euros d’investissements qui abreuveront ses marchés matures dans les deux années à venir iront aux réseaux et aux énergies renouvelables. L’électricien veut installer des compteurs dits intelligents dans les foyers pour tirer parti de ce que l’on appelle “internet des objets”.

Comme d’autres électriciens en Europe, Enel reformule son modèle pour faire face à une érosion des marges dans la production d’électricité traditionnelle et proposer de nouvelles prestations à la clientèle existante et prospective.

L’explosion de l’énergie verte, dont la production n’est pas régulière, et la baisse de la production habituelle à partir de centrales thermiques contraignent les énergéticiens à investir davantage dans les technologies numériques et le stockage.

De tels investissements se révèlent plus rentables et donc plus judicieux pour améliorer les bénéfices et les dividendes.

Enel a dit qu’il procéderait à la vente de 3,2 milliards d’euros d’actifs supplémentaires - surtout dans l’électricité thermique - dans les trois années à venir et mettrait 2,3 milliards d’euros de côté pour le rachat d’actionnaires minoritaires et deux milliards destinés à la reprise de réseaux et de solutions électroniques.

L’énergéticien prévoit une dette nette de l’ordre de 39,8 milliards d’euros en 2018 contre 37,8 milliards cette année, et de 38,3 milliards en 2020.

L’action gagnait près de 1% à 5,275 euros en Bourse de Milan. (Stephen Jewkes; Catherine Mallebay-Vacqueur et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below