November 15, 2017 / 10:53 AM / 9 months ago

BOURSE-Altice rebondit, Bryan Garnier reprend son suivi à l'achat

PARIS, 15 novembre (Reuters) - Le titre Altice rebondit mercredi matin à la Bourse d’Amsterdam alors que les analystes de Bryan Garnier ont repris le suivi de la valeur à “acheter”, soulignant la valorisation peu élevée après la chute du cours et disant tabler sur un rebond de SFR en 2019.

L’action du géant du câble, des télécoms et des médias prend 3,72% à 9,231 euros à 11h48, la plus forte progression de l’indice européen du STOXX 600, alors en baisse de 0,99%.

La valeur avait chuté de plus de 13% mardi, portant son plongeon à 45% depuis la publication au début du mois de résultats trimestriels lourdement sanctionnés par le marché.

Vendredi, Patrick Drahi a repris les rênes de son groupe en remerciant son directeur général Michel Combes et en plaçant des fidèles aux postes-clefs, pour tenter de rassurer les investisseurs échaudés notamment par la baisse des perspectives annuelles et les difficultés de SFR.

La perte de confiance du marché dans les capacités d’Altice à redresser sa branche de télécoms en France a aussi ravivé les craintes entourant l’endettement du groupe, qui atteignait 49,6 milliards d’euros fin septembre.

“Le marché, implicitement, mise sur une détérioration importante des finances d’Altice France à long terme, ce qui, de notre point de vue, semble incompatible avec l’impact attendu du plan de réduction des coûts, même en prenant en compte des hypothèses prudentes en matière de chiffre d’affaires”, explique Bryan Garnier dans une note.

Pour l’intermédiaire, la reprise de l’activité du fixe en France “finira bien par se produire, même si le calendrier reste incertain compte tenu des récents changements au sein de l’équipe dirigeante”.

“Tout signe positif sur une amélioration durable en France devrait agir comme un fort catalyseur sur le titre”, ajoute-t-il.

“Il est vrai que la structure de capital est un problème, mais même avec une pression élevée sur la France, la génération nette de trésorerie devrait rester proche de deux milliards d’euros à partir de 2019”, reconnaissent les analystes de Bryan Garnier dans leur note.

“Nous pensons que l’action mérite que l’on joue un rebond sur la base d’une stratégie de risque élevé mais de retour potentiellement important”, ajoutent-ils.

Ils notent également que le titre Altice affiche des multiples de valorisation faibles avec un rapport valeur d’entreprise sur Ebitda de 6,8 en 2017, contre 7,6 pour ses concurrents européens et 9,0 pour ses concurrents américains.

Ils ont ramené leur estimation de la valorisation intrinsèque (“fair value”) de l’action Altice de 22,80 à 15,20 euros.

Laetitia Volga, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below