November 13, 2017 / 5:04 AM / in 9 months

À WALL STREET-Les MLP prêts pour un bref rebond, déconnectés du pétrole

par Chuck Mikolajczak

12 novembre (Reuters) - Les “Master Limited Partnerships” (MLP) ont été délaissés en 2017 mais les conditions de marché évoluent en leur faveur et ces sociétés cotées, spécialistes des ressources naturelles, pourraient bénéficier d’un bref rebond d’ici la fin de l’année.

Ces sociétés permettent à de petits investisseurs de participer à des investissements lourds et présentent l’avantage d’une fiscalité allégée par rapport aux dividendes classiques.

Leur activité consiste généralement dans l’exploitation, la transformation, le stockage et le transport de ressources naturelles, comme le pétrole et le gaz naturel, ce qui les rend sensible aux fluctuations des cours de ces matières premières.

Mais cette année a été atypique, les cours du Brent et du brut léger américain ayant grimpé d’environ 20% depuis le 31 août, alors que les MLP ont été à la traîne.

“Si vous me dites ce que le pétrole, les taux d’intérêt, les écarts de taux, tous ces instruments, ont fait depuis le début de l’année, j’en conclurais que les MLP devraient être en hausse de 10% par rapport à leurs niveaux du 1er janvier”, dot Jack Ablin, responsable de l’investissement chez BMO Private Bank.

“Les cours du brut dépassent les 55 dollars le baril, les taux restent assez bas, la production de pétrole semble relativement soutenue - si vous prenez en compte ces facteurs, alors les MLP devraient être beaucoup mieux valorisés.”

Une récente enquête de Reuters montre que les cours du pétrole devraient continuer à progresser en 2018, avec des périodes de volatilité, en perspective d’une prolongation de l’accord de réduction de l’offre initié par l’Opep, qui compenserait l’augmentation de la production aux Etats-Unis.

Or, l’indice Alerian des MLP a baissé de 4% depuis fin août et de près de 15% depuis le début de l’année, alors que l’indice S&P-500 a gagné, respectivement, 4% et 15%.

Dans ce contexte, les MLP devraient être attractifs compte tenu de leur rendement élevé et d’un environnement de taux bas.

Le rendement moyen du dividende de l’indice Alerian est de 7,8%, selon les données Thomson Reuters, et certains MLP offrent parmi les meilleurs rendements de la cote, de plus de 9,5%.

“Vous achetez quelque chose qui est bon marché, qui rapporte bien, et vous attendez tranquillement d’engranger le dividende”, souligne Stephen Massocca (Wedbush Securities).

Mais l’indice Alerian n’est plus corrélé aux cours du pétrole comme par le passé, avec une corrélation négative même, de 0,66, par rapport au prix du brut léger américain sur une période de 50 jours, la plus forte déconnexion en quatre ans.

Cela pourrait bien signifier que les investisseurs ne sont pas convaincus que la hausse des cours du pétrole se poursuivra.

“On entre parfois dans des cycles ultra baissiers, ces longues périodes où les prix ont vraiment du mal à décoller parce qu’il y a trop d’offre partout, et ça ne s’arrange pas”, dit John LaForge de Wells Fargo Investment Institute.

“Si les cours du pétrole ne s’orientent pas vers les 60 dollars, pour rester au-dessus des 60 dollars, le profil de croissance de plus en plus de projets n’est tout simplement pas convainquant, et je ne vais pas parier sur la hausse d’un MLP.”

Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below