November 9, 2017 / 12:53 PM / 8 months ago

AccorHotels renonce à sa plate-forme avec des hôtels indépendants

PARIS, 9 novembre (Reuters) - AccorHotels s’apprête à fermer la plate-forme internet qu’il avait ouverte aux hôtels indépendants à l’été 2015, faute de résultats concluants.

“Le groupe cessera, d’ici la fin 2017, de commercialiser des hôtels indépendants sur son site internet (...) Les résultats ont été globalement mitigés”, a déclaré une porte-parole d’AccorHotels, confirmant une information du mensuel spécialisé L’Echo Touristique.

En juin 2015, Sébastien Bazin, PDG d’AccorHotels, avait estimé que le lancement de cette place de marché ouverte constituait “une initiative majeure” pour le groupe dans sa transformation digitale et “une approche nouvelle de son ‘business model’”.

Il avait alors reconnu vouloir capter une partie de la croissance du marché des réservations hôtelières face aux agences en ligne comme Booking ou Expedia.

AccorHotels s’était fixé pour objectif de proposer 10.000 hôtels - y compris les siens - sur cette place de marché d’ici à la fin 2018.

Aujourd’hui, seulement 2.000 hôtels indépendants y ont adhéré.

Faute de visibilité, le site n’a guère apporté de clients nouveaux aux hôtels indépendants.

AccorHotels reconnaît qu’il lui faudrait consacrer davantage d’investissements dans le marketing et le référencement (achats de mots clé, publicité) pour faire savoir aux clients particuliers que ces hôtels indépendants sont disponibles sur sa plate-forme.

Il a donc décidé de se concentrer sur la promotion de ses propres marques. Alors qu’il en comptait 14 en 2015, notamment Ibis, Novotel Pullman et Sofitel, il en détient aujourd’hui 23, avec le rachat des prestigieux Raffles, Fairmont et Swissôtel et des sites de location de logements de luxe comme Onefinestay.

“Le groupe a profondément changé. La priorité aujourd’hui, c’est de brancher toutes ses marques sur la plate-forme”, a précisé la porte-parole.

Cette décision devrait être saluée par les franchisés du groupe qui avaient, pour certains d’entre eux, mal vécu l’ouverture du site à des hôtels indépendants. (Pascale Denis, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below