November 9, 2017 / 10:07 AM / 10 months ago

BOURSE-ADP au plus haut, spéculations sur la participation de l'Etat

PARIS, 9 novembre (Reuters) - Le titre Groupe ADP évolue à un plus haut historique jeudi, porté par des spéculations concernant un éventuel désengagement de l’Etat au capital du gestionnaire des aéroports parisiens, selon plusieurs analystes.

L’Agence des participations de l’Etat (APE) a démenti mercredi avoir pris une décision, voire même choisi une orientation, concernant d’éventuelles évolutions du capital d’ADP dont elle détient 50,6%. Le journal Les Echos avait rapporté auparavant que l’APE avait mandaté Crédit suisse pour préparer la privatisation du groupe.

En dépit de ce démenti, l’action ADP grimpe de 2,9% à 154,45 euros à 11h03, signant la plus forte hausse du SBF 120. Elle a atteint dans la matinée un record à 155,70 euros.

L’APE réfléchit depuis plusieurs mois à céder des participations dans diverses entreprises afin d’alimenter un fonds de 10 milliards d’euros dont le produit doit financer à hauteur d’environ 200 millions par an des investissements dans des secteurs innovants.

Le commissaire aux participations de l’Etat, Martin Vial, avait déclaré le 18 octobre que l’Etat prendrait sa décision sur ce dossier “dans le courant de l’automne”.

ADP est perçu comme un des dossiers auxquels les pouvoirs publics pourraient rapidement s’atteler. Un éventuel allègement au capital devra toutefois passer au préalable par une modification de la lgislation actuelle, qui ne permet pas à l’Etat de descendre sous les 50% de l’opérateur d’Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle.

VINCI MONTE AUSSI

Le groupe de BTP et de concessions Vinci, qui détient 8% du capital d’ADP, fait figure de candidat naturel à une éventuelle reprise des parts de l’Etat.

Le titre Vinci gagne pour sa part 0,71% à 86,12 euros.

Un tel scénario “représente une opportunité unique pour Vinci de faire croître la durée de son portefeuille de concessions”, soulignent les analystes de JPMorgan dans une note parue jeudi.

Selon eux, un rachat de la participation de l’Etat - sur la base d’une prime de 20% sur le cours d’ADP - pourrait avoir un effet relutif à deux chiffres pour Vinci.

Les analystes de la banque américaine ont relevé leur recommandation sur le titre Vinci à “surpondérer” contre “neutre”, soulignant également l’amélioration du secteur de la construction en France. ADP a aussi annoncé mercredi soir être entré en négociations exclusives pour l’acquisition d’AIG, concessionnaire de l’aéroport d’Amman en Jordanie, dans le cadre d’un consortium avec la société d’investissement française Meridiam et Asma Capital Partners, fonds enregistré au Bahreïn.

ADP possède déjà 9,5% du capital d’AIG depuis 2007.

“Après le renforcement dans TAV l’été dernier, cette annonce confirme la volonté d’ADP de faire davantage de croissance externe ‘impactante’, afin de consolider globalement les cibles dans son compte de résultats, et de s’internationaliser de plus en plus”, soulignent les analystes de Natixis.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below