October 31, 2017 / 4:27 PM / 6 months ago

USA-Plainte élargie contre les fabricants de génériques

31 octobre (Reuters) - Dix-huit laboratoires pharmaceutiques, contre six auparavant, sont désormais visés par la plainte d’Etats américains qui les accusent d’entente sur les prix de 15 médicaments génériques.

La plainte, déposée par les procureurs de 45 Etats et le district de Columbia, décrit une large collusion entre les fabricants de génériques visant à se répartir les marchés pour faire grimper les prix.

“Nous sommes convaincus que l’entente sur les prix est systématique, généralisée et qu’il existe une culture de la collusion dans le secteur”, a déclaré l’”Attorney General” du Connecticut George Jepsen, qui représente les plaignants, lors d’une conférence de presse mardi.

La plainte initiale, déposée en décembre, visait Mylan , Teva Pharmaceuticals et quatre autres fabricants de génériques. Elle concernait deux médicaments, une version générique d’un antibiotique commun, l’hyclate de doxycycline, et le glyburide, un médicament plus ancien servant au traitement du diabète.

Dans la plainte élargie, le nombre de laboratoires impliqués passe de six à 18. La filiale de Novartis Sandoz, l’indien Sun Pharmaceutical Industries, la division d’Endo International Par Pharmaceutical, les Laboratoires Dr. Reddy’s , Apotex, Glenmark Generics et Lannett Company sont notamment cités.

Le PDG de Mylan, Rajiv Malik, est également poursuivi ainsi que son homologue d’Emcure Pharmaceuticals, Satish Mehta.

Le titre Mylan lâche 5,83% à 35,99 dollars vers 16h15 GMT à Wall Street, plus forte baisse de l’indice S&P de la santé qui cède 0,3% à ce stade.

Les laboratoires sont accusés de s’être entendus en vue de faire augmenter les prix de médicaments génériques censés être moins cher.

La nouvelle plainte concerne désormais 15 médicaments contre deux auparavant, dont le glipizide-metformine et le glyburide-metformine, également largement utilisés dans le traitement du diabète.

Parallèlement, le département de la Justice américain a ouvert une enquête au pénal. (Karen Freifeld; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below