October 31, 2017 / 12:25 PM / 9 months ago

Puigdemont relève le "défi démocratique" des élections, ne demande pas l'asile à la Belgique

BRUXELLES, 31 octobre (Reuters) - Carles Puigdemont a annoncé mardi qu’il relevait le “défi démocratique” des élections régionales anticipées qui auront lieu le 21 décembre en Catalogne et a ajouté qu’il ne demandait pas l’asile politique à Bruxelles.

“Nous respecterons les résultats des élections de décembre”, a dit le président destitué de la Généralité de Catalogne lors d’une conférence de presse à Bruxelles, où il est arrivé la veille.

Objet d’une demande de poursuites judiciaires pour sédition, rébellion et malversation réclamé par le procureur général d’Espagne, Puigdemont a souligné qu’il ne cherchait pas à se soustraire à la justice et qu’il s’était rendu à Bruxelles pour placer la question catalane “au coeur de l’Union européenne”.

Prié de dire combien de temps il resterait dans la capitale belge, il a répondu qu’il retournerait en Catalogne lorsqu’il aurait des “garanties” d’un “traitement juste, indépendant”.

Puigdemont s’exprimait lors d’une conférence de presse au siège bruxellois de l’Alliance libre européenne, qui regroupe une quarantaine de partis régionalistes européens dont les nationalistes flamands de la N-VA.

Puigdemont est arrivé lundi à Bruxelles en compagnie de cinq autres dirigeants catalans.

Bureau de Bruxelles; Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below