October 27, 2017 / 9:36 AM / 10 months ago

BOURSE-Eutelsat plonge après son avertissement sur son CA

PARIS, 27 octobre (Reuters) - Eutelsat chute de plus de 13% vendredi à la Bourse de Paris, la plus forte baisse du Stoxx 600, après la révision à la baisse de son objectif de chiffre d’affaires annuel.

A 11h30, l’action de l’opérateur de satellites recule de 13,62% à 20,04 euros dans des volumes qui représentent 3,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Elle a touché, à 19,72 euros, son plus bas niveau depuis le mois de mars.

Sa progression depuis le début de l’année est ainsi ramené à moins de 9%, contre +26,1% au cours de clôture de jeudi.

Au même moment, son concurrent SES abandonne 13,04%, au plus bas depuis huit ans, après des résultats inférieurs aux attentes.

Eutelsat a annoncé jeudi soir que son chiffre d’affaires avait reculé de 9,3% en publié sur le trimestre juillet-septembre, le premier de son exercice fiscal décalé, compte tenu d’un effet de périmètre négatif de si millions d’euros et d’un effet de change négatif de cinq millions.

Le groupe prévoit désormais un chiffre d’affaires annuel en baisse de 1% à 2%% à périmètre et taux de changes constants, alors qu’il l’attendait “quasiment stable” auparavant.

Eutelsat explique cette révision à la baisse par le retard pris par la mise en service d’un satellite (Al Yah 3), qui se traduira par un retard de la contribution du programme “Konnect Africa” au chiffre d’affaires de sa division Haut Débit Fixe (7% du CA total).

JPMorgan souligne toutefois que Konnect Africa ne devait contribuer qu’à hauteur d’un point, soit environ 15 millions d’euros, à la croissance du chiffre d’affaires annuel, et que la nouvelle prévision peut donc impliquer une révision en légère baisse de la prévision à long terme pour ce programme.

Les analystes de la banque américaine parlent même de “confusion” après la téléconférence avec Eutelsat sur le report du chiffre d’affaires du programme africain.

“Nous ne savons pas exactement pourquoi Konnect Africa ne contribuera qu’à hauteur de 15 millions d’euros sur 12 mois à l’exercice 2019 alors que l’on s’attendait à ce que ce même rythme soit atteint au cours des six premiers mois suivant le lancement [du satellite]”, expliquent-ils dans une note.

Les analystes de Barclays estiment de leur côté qu’un avertissement dès le premier trimestre risque de saper la confiance des investisseurs, et ils ont revu à la baisse leur prévisions de chiffre d’affaires à -2% contre -1,3%.

Ceux de Berenberg ne prévoient pas d’amélioration significative avant au moins le troisième trimestre de l’exercice.

Laetitia Volga, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below