October 26, 2017 / 12:50 PM / 9 months ago

Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

FRANCFORT, 26 octobre (Reuters) - Voici les principaux extraits de la conférence de presse donnée par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle a annoncé une prolongation de son programme de rachats d’actifs en divisant son montant mensuel de moitié à 30 milliards d’euros à compter de janvier et jusqu’en septembre prochain au moins.

La BCE a par ailleurs aussi maintenu, comme attendu, ses taux à leurs niveaux actuels - nul pour le taux de refinancement, -0,40% pour le taux de dépôt, 0,25% pour le taux de facilité de crédit.

FLEXIBILITÉ SUR UNE EXTENSION DES ACHATS

“Notre programme est suffisamment flexible pour que nous puissions ajuster son montant. Nous pouvons le conduire sans heurt et c’est ce que nous avons montré jusqu’à présent. Et cela demeure l’engagment du Conseil des gouverneurs”.

“Cette fois-ci, il y aura aussi les réinvestissements des titres arrivant à maturité (...) Donc, en ce qui concerne notre capacité à avoir une orientation de la politique monétaire qui soutienne notre objectif d’inflation sur la durée, nous sommes en bonne position.”

UNE MAJORITÉ EN FAVEUR D’UN PROGRAMME OUVERT

“La décision d’aujourd’hui est en faveur d’un programme ouvert (...) il ne va pas s’arrêter soudainement. Une large majorité du Conseil des gouverneurs a exprimé sa préférence pour le maintenir ouvert (...) Il y a toujours beaucoup d’incertitudes, donc c’était simplement prudent (de le maintenir ouvert)”.

PAS D’ARRÊT SOUDAIN DES ACHATS

“Cela ne s’arrêtera pas soudainement. Nous n’avons jamais été de l’avis que les choses devraient s’arrêter soudainement.”

CALENDRIER RACHATS/TAUX

“L’orientation sur le réinvestissement n’est pas lié aux taux. L’ordre (de priorité) demeure ce qu’il est: c’est-à-dire qu’il est anticipé que les taux d’intérêt resteront à leurs niveaux actuels pendant une période prolongée et bien après l’horizon de nos achats nets d’actifs.”

PAS D’UNANIMITÉ DANS LES DÉCISIONS

“Les décisions d’aujourd’hui n’ont pas été unanimes (...) la discussion est allée du consensus sur les principes généraux à une large majorité sur (certaines décisions).”

SUR LA CATALOGNE

“Il est très très difficile de commenter des développements qui changent tous les jours. Nous suivons ce qui se passe (...) conclure maintenant qu’il y aura de l’instabilité serait prématuré.”

“BIEN APRÈS”

“Le ‘bien après’ est un concept tel qu’il devrait ancrer les anticipations à court terme de taux d’intérêt d’une manière qui soutienne la réalisation de notre objectif d’inflation, c’est-à- dire une convergence auto-entretenue et durable de l’inflation vers notre objectif d’un taux d’inflation inférieur à mais proche de 2%.”

COMPOSITION DU PROGRAMME D’ACHATS D’ACTIFS

“Nous n’avons pas vraiment discuté de la composition (du programme d’achats d’actifs)...”

“La seule chose que je puisse dire à ce propos c’est que nous continuons d’acheter des quantités importantes d’obligations d’entreprises dans le cadre du programme.”

DISCUSSION POSITIVE PENDANT LE CONSEIL

“La discussion a été - l’athmosphère a été plutôt positive. Tous les membres ont fait état de la dynamique de croissance, de l’amélioration de l’emploi (...) l’investissement repart vraiment. La capacité à gagner de l’argent des ménages se redresse et donc le revenu disponible augmente”.

“L’inflation n’est pas aussi encourageante (...) nous ne sommes toujours pas à notre objectif (d’une inflation proche mais inférieure à 2% l’an).”

SUR LA CROISSANCE

“L’expansion économique au sein de la zone euro continue d’être solide et généralisée.”

“Les dernières données disponibles et les résultats des enquêtes annoncent une dynamique de croissance à un rythme soutenu au second semestre.”

“Les risques entourant les perspective de croissance au sein de la zone euro demeurent globalement équilibrés.”

SUR L’INFLATION

“La croissance des salaires a quelque peu augmenté mais les pressions sur les coûts domestiques demeurent faibles dans l’ensemble. L’inflation sous-jacente au sein de la zone euro devrait continuer d’augmenter graduellement à moyen terme.”

“Les pressions sur les prix domestiques restent encore faibles dans l’ensemble et les perspectives économiques et la trajectoire d’inflation demeurent sujettes à la poursuite d’un soutien en provenance de la politique monétaire”.

“En conséquence, un ample degré de stimulation monétaire demeure nécessaire.”

CONFIANCE GRADISSANTE SUR L’INFLATION

“Le recalibrage de nos achats d’actifs reflète une confiance grandissante dans la convergence de l’inflation vers notre (...) objectif sur la base de l’expansion économique de plus en plus robuste et généralisée, d’un redressement des mesures de l’inflation sous-jacente et de la poursuite de la transmission efficace de nos mesures de politique monétaire aux conditions de financement de l’économie réelle.”

UN DEGRÉ TRÈS SUBSTANTIEL D’ACCOMMODATION

“Les décisions de politique monétaire d’aujourd’hui ont été prises pour préserver les conditions de financement très favorables qui restent nécessaires en vue d’un retour durable des taux d’inflation vers (l’objectif).”

Bureau de Francfort, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below