October 26, 2017 / 9:20 AM / 9 months ago

LEAD 1-Santander portée par le Brésil au T3 mais pénalisée par Popular

* Bénéfice net en baisse de 14% avec les coûts de restructuration

* Bénéfice net courant en hausse de 17%

* Ratio de prêts non performants à 4,24% contre 5,37% en juin

par Jesús Aguado

MADRID, 26 octobre (Reuters) - Banco Santander a annoncé jeudi un bénéfice net en recul au troisième trimestre, les coûts de restructuration liés à l’acquisition de Banco Popular ayant éclipsé une performance solide de la première banque espagnole, qui a en particulier profité sur la période de son exposition au Brésil.

Le bénéfice net pour la période juillet-septembre est ressorti en baisse de 14% à 1,46 milliard d’euros contre 1,85 milliard attendu par les analystes. Ces derniers pensaient que Santander attendrait le quatrième trimestre pour passer dans ses comptes les charges de restructuration liées à l’intégration de Popular.

Vers 09h20 GMT, l’action Santander est en hausse de près de 0,8% à la Bourse de Madrid, surperformant l’indice sectoriel européen des valeurs bancaires, en recul de 0,47% avec les lourdes chutes de Barclays, Nordea et Deutsche Bank, qui publiaient aussi leurs résultats du troisième trimestre.

Santander a fait état de coûts de restructuration de 515 millions d’euros au troisième trimestre dus principalement à l’intégration de Banco Popular, consolidée dans ses comptes sur la totalité de la période après son rachat à l’euro symbolique en juin pour lui éviter une faillite.

Santander a dit à s’attendre à des coûts de restructuration totaux de 1,3 milliard d’euros au titre de l’intégration de Popular, l’impact sur le bénéfice net au troisième trimestre ayant été de 122 millions d’euros.

Hors charges exceptionnelles, le bénéfice net courant affiche une progression de 17% soutenu par la performance du Brésil, le premier marché de Santander, où le bénéfice net a bondi de 35%.

Le Brésil a fait mieux que toutes les autres divisions de la banque, y compris la Grande-Bretagne où la hausse du bénéfice net est légèrement inférieure à 4%.

LE RATIO CET1 S’AMÉLIORE

Santander a enregistré une croissance de ses revenus dans huit de ses dix principaux marchés, ont souligné des analystes de Deutsche Bank.

Ces bonnes performances de Santander tout comme le récent relèvement des objectifs de rentabilité pour 2018 annoncé par la banque sont en partie éclipsées par la crise ouverte par les velléités sécessionnistes de la Catalogne où Santander détient une part de marché de 13% des dépôts bancaires.

La banque, comme Caixabank et Banco Sabadell , les établissements les plus impliqués en Catalogne, a déplacé son siège social ailleurs en Espagne.

Le revenu net d’intérêt est ressorti à 8,7 milliards d’euros au troisième trimestre en hausse de 11,3% par rapport à la période correspondante un an auparavant mais de 0,9% seulement par rapport au trimestre précédent.

Comme ses concurrentes européennes, Santander peine à faire progresser son revenu net d’intérêt dans un environnement de taux ultra-bas. En Espagne, son revenu net d’intérêt est en baisse de 0,3% par rapport au troisième trimestre de 2016.

A fin septembre, le ratio de solvabilité Common Equity Tier 1 (CET1) s’est légèrement amélioré à 10,80% contre 10,72% en juillet tandis que le ratio des prêts non performants a diminué à 4,24% contre 5,37% en juin, grâce notamment à la cession d’une participation majoritaire dans un portefeuille de 30 milliards d’euros de prêts immobiliers douteux hérités de Popular. (Catherine Mallebay-Vacqueur et Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below