October 25, 2017 / 10:44 PM / 9 months ago

Les députés brésiliens épargnent à Temer de nouvelles poursuites

BRASILIA, 26 octobre (Reuters) - Les députés brésiliens ont rejeté mercredi une mise en accusation du président Michel Temer pour corruption et son renvoi devant la Cour suprême.

Le président centriste est accusé d’avoir reçu des dessous-de-table et d’avoir indirectement soudoyé un ancien responsable politique incarcéré, qui menaçait de témoigner dans une affaire de corruption impliquant Joesley Batista, patron du géant mondial de la viande JBS.

Avec 136 voix favorables à son renvoi devant la Cour suprême, l’opposition n’a pas réuni les 342 votes requis, sur 477 députés présents.

En août dernier, la Chambre des députés avait voté contre une autre mise en accusation le visant dans la même affaire. Le président brésilien était soupçonné d’avoir perçu jusqu’à 38 millions de reals de pots-de-vin (10,3 millions d’euros) de la part du groupe agro-alimentaire. (Maria Carolina Marcello, Julie Carriat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below