October 25, 2017 / 5:39 PM / a year ago

LEAD 1-France-L'Unedic reste confiante sur la réduction du déficit

* Trajectoire de retour à l’équilibre en 2021 confirmée

* Prévisions légèrement moins optimistes qu’en juin

* Contrecoup attendu de la fin du dispositif “Embauche PME” (Actualisé avec précisions supplémentaires)

PARIS, 25 octobre (Reuters) - L’Unedic a confirmé mercredi que son déficit se réduirait en 2017 et 2018, l’amélioration de la conjoncture économique et les retombées de la nouvelle convention d’assurance chômage signée mi-avril lui permettant d’améliorer sa situation financière.

L’organisme paritaire de gestion de l’assurance chômage, qui a présenté mercredi ses nouvelles prévisions financières, se montre cependant un peu moins optimiste que dans ses prévisions de juin quant au rythme de réduction des déficits et à l’évolution du nombre de chômeurs indemnisés.

Pour cette année, le déficit s’élèverait à 3,8 milliards d’euros, après 4,3 milliards en 2016, et il baisserait encore à 3,25 milliards d’euros en 2018.

En juin, l’Unedic prévoyait un déficit à 3,6 milliards d’euros cette année et 2,9 milliards d’euros en 2018.

Ces différences reflètent “un ajustement technique et pas structurel et restent dans la part d’incertitude inhérente à toute prévision”, a déclaré Alexandre Saubot, président de l’Unedic, lors d’une conférence de presse.

“Ces prévisions confirment les tendances à trois ans des prévisions de juin et anticipent toujours un retour à l’équilibre à l’horizon 2021”, a ajouté la vice-présidente de l’Unedic, Patricia Ferrand.

EFFET POSITIF DE LA NOUVELLE CONVENTION

Selon ces nouvelles prévisions, la dette cumulée de l’assurance chômage, qui s’est élevée à 30,0 milliards d’euros en 2016, serait portée à 33,8 milliards d’euros cette année et 37,1 milliards en 2018,

“Sans les changements de règles, la dette fin 2018 aurait été supérieure de 600 millions d’euros, donc ce sont des vrais efforts importants qui ont été réalisés” par les différentes parties, dans le cadre de la nouvelle convention d’assurance chômage signée au printemps, a estimé Patricia Ferrand.

Au-delà des effets de cet accord, ces évolutions financières sont influencées par l’embellie de la conjoncture économique.

En ce qui concerne l’évolution du nombre de bénéficiaires, l’Unedic prévoit une progression des effectifs cette année et une stabilisation l’an prochain, avec le contrecoup de l’arrêt du dispositif “Embauche PME” le 30 juin.

Pour la seule catégorie A, l’Unedic prévoit désormais 76.000 demandeurs d’emploi en plus cette année (52.000 précédemment) et une stabilisation en 2018 avec une baisse de 2.000 inscrits dans cette catégorie (-35.000 dans sa prévision de juin).

En 2016, cette catégorie rassemblant les demandeurs d’emploi sans aucune activité a vu ses effectifs reculer de 110.000.

Au total, le nombre de chômeurs indemnisés par l’Unedic devrait augmenter de 56.000 cette année et de 7.000 en 2018.

Dans ses prévisions de juin, l’Unedic s’attendait à voir le nombre total de ses bénéficiaires progresser de 38.000 en 2017 et diminuer de 14.000 en 2018.

Ces variations par rapport à la prévision de juin s’expliquent notamment par “un soutien moins fort qu’anticipé en juin en termes de politiques publiques”, a expliqué Vincent Destival, directeur général de l’Unedic, en évoquant notamment la baisse des contrats aidés. (Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below