October 25, 2017 / 9:03 AM / 6 months ago

CORR--GB-L'économie accélère de manière inattendue au T3

(Lire pour la “période sous revue” au §9 et non sur les trois premiers mois de l’année et lire deuxième trimestre et non troisième trimestre au §2)

LONDRES, 25 octobre (Reuters) - L’économie britannique a accéléré de manière inattendue au troisième trimestre, montrent les chiffres préliminaires publiés mercredi, ce qui conforte les anticipations d’un relèvement des taux par la Banque d’Angleterre (BoE) le mois prochain.

Le PIB britannique a augmenté de 0,4% sur la période juillet-septembre, contre +0,3% au deuxième trimestre, selon l’Office national de la statistique (ONS). Les économistes tablaient en moyenne sur une croissance identique à celle du trimestre précédent.

Le secteur des services et le secteur manufacturier, soutenu par un rebond de la production automobile, sont les principaux contributeurs à cette croissance.

L’économie britannique a crû plus que ne le prévoyaient les économistes immédiatement après le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en juin 2016 et a réalisé l’une des meilleures performances des pays développés l’an dernier.

Mais elle a marqué le pas sur les six premiers mois 2017, enregistrant son plus mauvais semestre depuis 2012.

Mais la BoE devrait néanmoins relever son taux d’intervention de 0,25% à 0,5% le 2 novembre, lors de sa prochaine réunion de politique monétaire en raison des craintes que les pressions inflationnistes ne freinent le développement de l’activité économique.

“La croissance au troisième trimestre s’est poursuivie à un rythme similaire à celui du premier semestre”, a déclaré Darren Morgan, un statisticien de l’ONS.

Ces chiffres donnent également un peu plus de marge au ministre des Finances Philip Hammond qui présentera son budget annuel le 22 novembre.

En rythme annuel, la croissance ressort inchangée à 1,5% pour la période sous revue, légèrement supérieure au consensus qui la donnait à 1,4%.

Le mois dernier, la BoE avait dit tabler sur une croissance de 0,3% au troisième trimestre mais rllr avait ajouté qu’elle pourrait être plus forte en raison d’une amélioration de la demande des ménages.

Le secteur des services a crû de 0,4% au troisième trimestre, poursuivant sur son élan du trimestre précédent, a précisé l’ONS. La production industrielle a augmenté de 1%, sa meilleure performance depuis plus d’un an.

Le secteur de la construction s’est en revanche contracté de 0,7% sur la même période, son plus fort repli depuis le troisième trimestre 2012.

Pour le seul mois d’août, le secteur des services a progressé de 0,2%, compensant une légère baisse en juillet.

La première estimation de la croissance, en grande partie fondée sur des données estimées, ne fournit pas d’indications sur l’évolution des différentes composantes du PIB.

Tableau (Andy Bruce et Costas Pitas; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below