October 18, 2017 / 4:20 PM / 9 months ago

LEAD 1-USA-La production et les stocks de pétrole en baisse

(Actualisé avec production, contexte, cours du brut)

18 octobre (Reuters) - Les stocks américains de pétrole brut ont nettement baissé la semaine dernière et la production a chuté également avec la fermeture de nombreuses installations en raison du passage de l’ouragan Nate dans le Golfe du Mexique, a annoncé mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Malgré l’arrêt de nombreuses raffineries, les réserves d’essence et de produits distillés ont augmenté, provoquant un recul des cours du brut.

“Les récents ouragans - Harvey, Irma, Nate - continuent d’avoir un impact démesuré sur le secteur américain de l’énergie”, constate John Kilduff, associé du fonds spéculatif Again Capital à New York.

Les stocks de pétrole ont reculé de 5,7 millions de barils à 456,49 millions pendant la semaine au 13 octobre, montrent les données de l’EIA, un recul plus important que celui de 4,2 millions de barils que prévoyaient en moyenne les économistes interrogés par Reuters.

La production de brut a chuté de son côté à 8,4 millions de barils par jour (bpj), en baisse d’un million de barils par rapport à la semaine précédente. Ce recul est largement imputable à l’ouragan Nate, qui début octobre a entraîné l’arrêt de 95% de la production offshore, soit 1,6 million de bpj.

Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont augmenté de 528.000 barils à 134,49 millions. Le marché anticipait une diminution de 1,5 million.

Les stocks d’essence ont augmenté pour leur part de 908.000 barils à 222,33 millions. Les économistes attendaient une hausse de 256.000.

“C’est un signe de plus de la mollesse de la demande pendant les mois intermédiaires, ce qui, avec les stocks de brut toujours inférieurs à la moyenne sur cinq ans, enverra un signal baissier au marché”, note Abhishek Kumar, analyste chez Global Gas Analytics à Londres.

Les réserves de produits pétroliers ont augmenté alors même que le taux d’utilisation des capacités des raffineries a reculé de 4,7 point à 84,5%, le taux saisonnier le plus bas depuis 2011.

Cette baisse est due aux raffineries du Golfe du Mexique mais aussi à celles de la Côté Ouest et du MidWest, où l’ouragan Nate n’a eu aucun impact.

Dans le Golfe du Mexique, le taux d’utilisation s’établit actuellement à 83,7% alors qu’il se situait autour de 95% avant le passage de l’ouragan Harvey fin août.

Le brut léger américain a effacé ses gains après ces chiffres, abandonnant 0,04% à 51,86 dollars le baril vers 16h15 GMT après être monté auparavant jusqu’à 52,33.

Tableau de la statistique (David Gaffen, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below