October 17, 2017 / 8:59 AM / 10 months ago

BOURSE-Sartorius Stedim chute après avoir abaissé ses prévisions

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Sartorius Stedim Biotech accuse la plus forte baisse de l’indice SBF 120 de la Bourse de Paris mardi matin après avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance et de rentabilité opérationnelle pour cette année.

Le titre perd 10,99% à 52,40 euros vers 10h50, retombant à un plus bas depuis la fin juin 2016, alors que le SBF 120 limite son recul à 0,13%.

Lundi soir, le spécialiste de l’industrie biopharmaceutique a présenté ses principaux résultats des neuf premiers mois de l’année en expliquant que son activité était “temporairement inférieure aux attentes” en raison de la réduction des stocks de certains clients, de la mise à l’arrêt de son usine de Porto Rico après l’ouragan Maria et des restrictions permanentes dues à un partenaire dans le domaine des milieux de culture.

En conséquence, il n’attend plus désormais qu’une croissance d’environ 4% de son chiffre d’affaires à taux de change constants sur l’ensemble de l’année, contre une hausse de 8% à 12% prévue jusqu’à présent, et sa marge d’Ebitda devrait stagner par rapport à 2016, autour de 27,5%, alors qu’il visait une amélioration d’un demi-point.

Dans la foulée de ces annonces, les analystes de Gilbert Dupont ont abaissé leur recommandation à “alléger” contre “accumuler” auparavant, déplorant des résultats à neuf mois de “très mauvaise facture”.

Les analystes d’Oddo BHF ont également revu leur opinion sur le titre Sartorius Stedim à “alléger” contre “neutre”. “La publication de ce troisième trimestre préliminaire est l’occasion d’annoncer des éléments prospectifs plutôt contrastés et susceptibles d’altérer les attentes du consensus”, indiquent-ils.

A Francfort, la maison mère de la société, Sartorius AG , qui détient plus de 74% du capital, chute pour sa part de 6,52%, après avoir elle aussi abaissé ses prévisions en arguant des mêmes causes.

Le titre du groupe allemand a perdu jusqu’à 11% en début de matinée, effaçant ainsi momentanément la totalité de la hausse enregistrée depuis le début de l’année. Berenberg voit toutefois dans cet accès de faiblesse une opportunité d’achat, estimant que l’impact des facteurs exceptionnels évoqués devrait rapidement s’estomper.

Sartorius Stedim, lui, accuse un repli de près de 12% depuis le 1er janvier en intégrant la baisse de ce mardi. (Marc Angrand, avec Daria Kowalewska, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below