12 octobre 2017 / 19:04 / dans 2 mois

LEAD 1-Berlin dit ne pas être pressé de céder sa part dans Commerzbank

(Actualisé avec précisions, contexte)

BERLIN, 12 octobre (Reuters) - Le ministère allemand des Finances a déclaré jeudi qu‘il n‘était pas pressé de céder sa participation dans Commerzbank.

“Notre position sur Commerzbank n‘a pas changé. Nous ne somme pas pressés. Nous voulons obtenir un bon résultat pour le contribuable”, a dit un porte-parole du ministère.

Le journal Die Welt a rapporté jeudi les propos d‘un haut fonctionnaire affirmant que le gouvernement allemand n‘avait pas l‘intention de vendre la part de l‘Etat dans Commerzbank.

“Clairement nous ne prévoyons pas de vendre”, a dit ce responsable au quotidien sous couvert d‘anonymat. “Les pertes seraient trop élevées.”

Le gouvernement est le principal actionnaire de la banque avec environ 15% de son capital. Pour qu‘il réalise un bénéfice, il faudrait que l‘action Commerzbank, actuellement à 11,70 euros, s‘apprécie de plus de 50%.

Des spéculations sur une cession de la participation ont animé les marchés ces dernières semaines, le Crédit agricole , BNP Paribas et Unicredit étant cités comme de possibles acquéreurs.

En septembre, un porte-parole du ministère des Finances avait déclaré que le gouvernement n‘entendait pas conserver sa participation “éternellement” mais en voulait un bon prix. (Michelle Martin, Hans Seidenstücker et Rene Wagner, Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below