11 octobre 2017 / 09:17 / il y a 2 mois

Hulot réfléchit à une taxe pour protéger les espaces naturels-Presse

PARIS, 11 octobre (Reuters) - Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a proposé au Premier ministre de taxer les projets de construction qui aboutiraient à l‘artificialisation d‘espaces naturels, rapporte Le Parisien dans son édition de mercredi.

Le produit de cette taxe servirait à financer la protection de la biodiversité, précise le journal.

“J‘étudie une nouvelle source de financement qui permettrait de lutter contre l‘artificialisation de sols et de financer la préservation de la biodiversité”, déclare Nicolas Hulot, cité par Le Parisien. “C‘est une réflexion que j‘ai proposée au Premier ministre, qui m‘a invité à y travailler”.

C‘est une piste de réflexion, “rien de plus”, dit-on au ministère.

Il s‘agirait de mettre fin à ce que Nicolas Hulot qualifie, sans donner d‘exemples, de “frénésie souvent injustifiée” et de “folie des grandeurs, ce mimétisme qui mène à la construction de gigantesques centres commerciaux”.

Mais, a-t-il dit dans un entretien publié la semaine dernière par La Gazette des communes, “si un projet présente un bénéfice social et économique avéré, qu‘il respecte les équilibres environnementaux, il peut bien sûr être développé. Tout en gardant à l’esprit qu‘il faut mettre en oeuvre, a minima, une démarche de compensation écologique.” (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below