11 octobre 2017 / 06:36 / il y a 2 mois

LEAD 2-Philips-Bénéfice affecté par une suspension de fabrication aux USA

(Actualisé avec d‘autres éléments, déclarations, contexte cours de Bourse)

par Toby Sterling

AMSTERDAM, 11 octobre (Reuters) - Philips a annoncé mercredi qu‘il suspendait la fabrication de certains défibrillateurs aux Etats-Unis et qu‘il continuerait d‘en fabriquer d‘autres sous la surveillance étroite de la Food and Drug Administration (FDA), l‘autorité sanitaire américaine.

En conséquence, l‘équipementier médical néerlandais anticipe une réduction de 20 millions d‘euros de son bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements (Ebita) au quatrième trimestre et une autre de 60 millions en 2018.

Philips avait dégagé un Ebita de 2,2 milliards d‘euros en 2016.

“Philips recommande de poursuivre l‘utilisation des défibrillateurs déjà en usage et estime qu‘il n‘y a pas lieu de les retirer du service dans la mesure où il n‘a aucune raison de croire qu‘ils sont risqués pour les patients”, dit le groupe néerlandais.

La FDA exprime ses préoccupations sur ces matériels depuis au moins 2013 et elle avait ordonné en mars le rappel de 47.000 défibrillateurs construits de 2004 à la fin 2016.

Philips, qui avait donné des informations sur le dernier litige en date en janvier, précise que le gouvernement américain, dans ce cas précis, s‘interroge sur “le respect du code de conduite en matière de fabrication” en 2015 et avant cette année-là par les sites d‘Andover (Massachusetts) et de Bothell (Washington).

L‘équipementier avait déjà signalé, en 2014, que la FDA avait quelques soucis sur la manière dont son site de Cleveland (Ohio) fabricait des scanners médicaux. Cela avait débouché sur de nouveaux “profit warnings” et sur deux années de retards de production.

L‘action Philips perdait 0,28% autour de 35 euros vers 8h00 GMT en Bourse d‘Amsterdam.

Le directeur général Frans Van Houten a dit que l‘impact sur les comptes serait limité dans la mesure où les ventes de défibrillateurs représentent un chiffre d‘affaires global de l‘ordre de 300 millions d‘euros par, alors que le CA total du groupe atteignait 24,5 milliards d‘euros en 2016.

Philips a observé que la gamme de produits concernés représentait un CA de quelque 140 millions d‘euros l‘an passé.

Van Houten a affirmé que la situation actuelle était “tout à fait différente” de celle de 2014 car Philips a investi dans le contrôle qualité ces dernières années.

Dans le cas des scanners de Cleveland, Philips avait dû revoir leur conception et procéder à des changements dans la logistique, ce qui n‘a rien à voir avec la situation actuelle, a expliqué Van Houten. Dans le cas présent, la FDA veut être sûre que Philips peut démontrer documents à l‘appui que les produits ont été correctement fabriqués, a-t-il ajouté.

Philips poursuivra la fabrication de défibrillateurs pour assurer leur disponibilité auprès de la clientèle et reprendra leur exportation “une fois certaines exigences satisfaites”.

“Nous espérons reprendre la production des défibrillateurs suspendus dans le courant de 2018”, a dit Carka Kriwet, directrice de la division Connectec Care & Health Informatics de Philips.

Van Houten a déclaré de son côté que la reprise de la production des produits suspendus se ferait “sans doute” au troisième trimesstre 2018. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below