10 octobre 2017 / 16:00 / il y a 2 mois

LEAD 1-La CE devrait approuver le rachat d'Abertis par Atlantia-sces

(Actualisé avec des précisions)

par Francesca Landini et Foo Yun Chee

MILAN/BRUXELLES, 10 octobre (Reuters) - La Commision européenne devrait autoriser vendredi sans condition l‘OPA du groupe italien d‘infrastructures Atlantia sur son concurrent espagnol Abertis, ont déclaré mardi trois sources proches du dossier.

Atlantia, qui a dévoilé en mai son OPA de quelque 17 milliards d‘euros en vue de créer le premier gestionnaire autoroutier mondial, a officiellement lancé son offre mardi, après avoir reçu la veille le feu vert conditionnel de la CNMV, l‘autorité boursière espagnole.

L‘offre court jusqu‘au 24 octobre et ce délai de deux semaines pourrait pousser le groupe de BTP espagnol ACS , qui étudie la possibilité d‘une contre-offre, à se déclarer.

Suivant le droit espagnol, ACS, qui s‘est abstenu de tout commentaire, a en effet jusqu‘au 19 octobre pour présenter sa propre proposition.

“L‘heure tourne pour ACS”, observe Joaquin Ferrer, un analyste de Kepler Cheuvreux qui a ramené sa recommandation sur ACS d’“acheter” à “conserver” en raison du risque d‘une bataille d‘OPA avec Atlantia.

L‘action Atlantia a perdu 1,33% à 27,4 euros en Bourse de Milan, tandis qu‘ACS a cédé 0,7% à 30,57 euros à Madrid et qu‘Abertis a gagné 0,09% à 17,37 euros.

Atlantia offre 16,50 euros soit 0,697 action par action Abertis et l‘OPA est conditionnée à l‘obtention de promesses de vente représentant de 10% à 23% du capital de sa cible. Des médias espagnols ont écrit qu‘ACS réfléchissait lui à une contre-offre au prix de 17 euros par action.

Au prix du marché, Atlantia déboursera de 16,6 à 17 milliards d‘euros pour avaler Abertis. En mai, l‘opération représentait un peu plus de 16 milliards d‘euros mais entretemps l‘action Atlantia a gagné 12%.

La crise catalane vient encore compliquer le jeu.

Abertis a son siège social à Barcelone et son principal actionnaire est Criteria Caixa, branche financière de la puissante fondation bancaire qui contrôle Caixabank, l‘un des premiers établissements bancaires de Catalogne.

Mais le conseil d‘administration d‘Abertis a décidé lundi de déplacer le siège social à Madrid. ACS est lui-même basé à Madrid et son président Florentino Perez dirige le club de football du Real Madrid.

Un projet de fusion entre Atlantia et Abertis avait capoté en 2006 en raison de l‘opposition du gouvernement italien. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below