10 octobre 2017 / 15:25 / il y a 2 mois

L'UE prévoit des crédits carbone pour la voiture électrique

* La CE doit publier le projet de loi le 8 novembre

* Objectif de réduction du CO2 de 25%-30% pour l‘automobile

* €800 mlns pour des bornes de recharge

* €200 mlns pour le développement des batteries

par Alissa de Carbonnel

BRUXELLES, 10 octobre (Reuters) - Une proposition de l‘Union européenne (UE) ayant pour objet de promouvoir la voiture électrique ne prévoiera pas de quotas mais des crédits carbone que les constructeurs pourront employer au gré de leurs objectifs d‘émissions, ont dit mardi à Reuters des sources de l‘UE.

La proposition, qui serait présentée le 8 novembre, introduira de nouvelles normes de dioxyde de carbone (CO2) pour les automobiles au-delà de 2020 afin de réaliser l‘objectif commun de réduire d‘ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport à leurs niveaux de 1990.

Le projet de loi de la Commission européenne (CE) fixera aux flottes de voitures de tourisme un objectif de réduction des émissions de CO2 de 25% à 35% en moyenne d‘ici 2030 et de 30% à 40% pour les utilitaires légers.

Les constructeurs ont tenté d‘imposer une réduction limitée à 20% d‘ici 2030 et estiment que les seuils doivent être à proportion des achats de véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Mais le scandale des émissions polluantes de Volkswagen aux Etats-Unis de septembre 2015 a changé la donne et l‘UE est devenue beaucoup plus regardante sur cette question.

Elle admet toutefois, comme les constructeurs, que les infrastructures de recharge des véhicules électriques font encore souvent défaut et la proposition de la CE prévoit 800 millions d‘euros de fonds communautaires pour leur développement à l‘échelle nationale, régionale et municipale, ainsi que 200 millions d‘euros pour la conception de batteries de 2018 à 2020.

Selon des sources à la fois européennes et américaines, l‘initiative innovante des crédits carbone a été inspirée par des discussions avec les autorités de Californie, cet Etat étant considéré par beaucoup comme un précurseur en matière de politique de la voiture électrique.

A la différence de la politique californienne d‘éradication des émissions, la proposition européenne ne comporte aucun quota et les crédits carbone ne seront pas négociables sur le marché.

Les crédits carbone européens seront fonction du nombre de véhicules faiblement polluants qu‘auront vendus les constructeurs en proportion de leurs ventes totales, en regard d‘un étalon prédéterminé, ont expliqué les sources.

Un système de crédits permet, à la différence de quotas de production, “une approche plus souple, représentant une incitation permanente à innover”, a dit le commissaire européen au climat Miguel Arias Canete. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below