9 octobre 2017 / 11:43 / dans 2 mois

D. Börse défie le LSE sur la compensation des swaps de taux

LONDRES, 9 octobre (Reuters) - Deutsche Börse va mettre en place un dispositif de partage de profits sur ses activités de compensation des swaps de taux, une initiative destinée à détourner une partie de cette activité largement dominée par le London Stock Exchange sur fond d‘incertitudes sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne.

Eurex Clearing, la filiale de compensation de Deutsche Börse, a dit lundi qu‘elle lancerait le mois prochain un programme de partenariat dont les participants bénéficieront d‘une partie des profits réalisés sur la compensation des swaps de taux d‘intérêt, en fonction du volume d‘activité apporté.

“Cette initiative de marché profitera aux clients et plus largement au marché dans son ensemble en offrant plus de choix, plus de concurrence et plus de transparence sur les prix ainsi qu‘une moindre concentration des risques”, a déclaré le directeur général d‘Eurex Clearing, Eric Müller, dans un communiqué.

Plusieurs des principaux intervenants sur le marché européen des swap de taux comme Bank of America Merrill Lynch, Citi, Commerzbank, Deutsche Bank, JP Morgan et Morgan Stanley ont fait part de leur intérêt pour ce programme, a dit Eurex.

“Nous accueillons favorablement cette initiative de marché pour promouvoir un plus grande diversité de choix, une plus grande flexibilité et une plus grande transparence pour l‘ensemble de nos clients”, a dit Jerome Kemp, responsable des activités de dérivés, de compensation et de gestion du collatéral de Citi.

LCH, la filiale de compensation du LSE, compense quotidiennement un montant de swaps de taux plus élevé qu‘Eurex n‘en a jamais compensé jusqu‘à présent. Mais Eurex espère que les volumes traités par ses soins vont augmenter dans les mois à venir au fur et à mesure que les banques vont chercher à protéger leurs opérations contre les risques liés au Brexit.

Le programme de partenariat proposé par Eurex s‘inspire de celui en vigueur à la LCH où les banques ont leur mot à dire sur la gestion des opérations d‘autant qu‘elles détiennent une part minoritaire de son capital.

La Banque centrale européenne et les autorités françaises notamment ont demandé de longue date que les swaps de taux libellés en euros soient compensés au sein de la zone euro afin, selon elles, de renforcer la stabilité financière en cas de turbulences sur les marchés.

La question de savoir si les intervenants de marché au sein de l‘UE pourront continuer de compenser leurs opérations via la LCH n‘est pas tranchée mais l‘UE a présenté un projet de texte aux termes duquel la compensation des swaps libellés en euros devrait être effectuée au sein de l‘UE dans certaines circonstances. (Huw Jones, Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below