5 octobre 2017 / 20:31 / dans 12 jours

LEAD 1-USA-Coup de pouce à la réforme de la fiscalité à la Chambre

(Actualisé avec vote en commission)

WASHINGTON, 5 octobre (Reuters) - La Chambre américaine des représentants s‘est prononcée jeudi à 219 voix contre 206 en faveur d‘un projet de budget 2018 assorti d‘une disposition qui doit permettre son adoption à la majorité simple au Sénat et accélérer ainsi la réforme de la fiscalité, l‘un des grands chantiers de Donald Trump.

La mesure devrait permettre au Parti républicain, qui dispose de 52 sièges sur 100 à la chambre haute, de surmonter l‘hostilité des démocrates.

Dix-huit représentants républicains ont toutefois voté contre le texte, qui n‘a été adopté qu‘avec une voix de plus que le minimum, ce qui pourrait laisser augurer des divergences internes similaires à celles qui ont empêcher l‘abrogation de l‘Obamacare.

La Commission budgétaire du Sénat, où le camp conservateur est majoritaire, a approuvé sa propre version du projet de budget, qui devrait être mise aux voix dans deux semaines en séance plénière.

Donald Trump et les chefs de file de la majorité républicaine sont décidés à réformer la fiscalité avant la fin de l‘année. Le projet pourrait être présenté fin octobre aux députés.

“Nous n‘avons jamais été aussi près d‘achever ce que nous avons commencé pour le bien des Américains”, s‘est félicité Kevin Brady, président républicain de la commission budgétaire de la Chambre.

Le projet de réforme de la fiscalité, auquel travaille sa commission, a été mis à mal depuis que le camp conservateur a annoncé la semaine dernière son intention de réduire les impôts des entreprises et des particuliers de 6.000 milliards.

Le Parti démocrate accuse la majorité de vouloir favoriser les nantis et réduire les prestations sociales telles que Medicaid et Medicare, les deux volets de l‘assurance maladie.

Les républicains ont par ailleurs renoncé à la suppression d‘allègements fiscaux sur lesquels ils comptaient pour financer leur projet. D‘après le Tax Policy Center, un cercle de réflexion indépendant, il creuserait le déficit budgétaire de 2.400 milliards de dollars sur dix ans.

“D‘où peut bien venir tout cet argent ? Probablement de votre poche, si vous n‘êtes pas millionnaire”, a commenté John Yarmuth, membre démocrate de la commission budgétaire de la Chambre. (David Morgan, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below